Bernard Tapie est mort à l'âge de 78 ans, des suites de son cancer

Par Graziella L.
Bernard Tapie s'est éteint ce dimanche matin à l'âge de 78 ans, entouré de ses proches, après un long combat contre le cancer. L'homme d'affaires, politique comme président de club de football, a marqué la vie publique française pendant près de cinquante ans.

Né à Paris en 1943, ce fils d'ouvrier aux multiples facettes a profondément marqué les Français par son histoire. Bernard Tapie s'en est allé ce dimanche 3 octobre, après s'être battu quatre ans contre un cancer particulièrement virulent. "Dominique Tapie et ses enfants ont l’infinie douleur de faire part du décès de son mari et de leur père, Bernard Tapie, ce dimanche 3 octobre à 8h40, des suites d’un cancer. Il a fait part de son souhait d’être inhumé à Marseille, sa ville de coeur", a fait savoir sa famille dans un communiqué cité par La Provence

Comme le décès de Belmondo le mois dernier, la mort de Bernard Tapie marque la fin d'une époque, celle du monde d'avant. Cet homme singulier a vécu cent vies, de ministre, député, à chanteur et acteur, en passant par homme d'affaires et président du club de l'Olympique de Marseille, avec toute la passion de sa forte personnalité. 

Il annonçait en 2017 son cancer de l'estomac et de l'oesophage, avec résilience et évoquait la mort aux côtés de Laurent Delahousse : "quand on a 70 ans ou plus, il faut accepter que l'on va vers l'épreuve ultime qu'est la mort. Et pour moi c'est pas une catastrophe. J'ai vécu d'une manière formidable". 

Malgré ses quelques démêlés avec la justice pour "corruption et fraude fiscale", le souvenir de l'homme restera comme celui qui a permis l'âge d'or de l'Olympique de Marseille et qui a marqué durablement le monde du football. Bernard Tapie a conduit le club marseillais au sommet de l'Europe, qui remporte la Ligue des champions en 1993. 

Vers la fin des années 1970, il se spécialise dans la reprise d'entreprises en difficulté et rachète notamment l'équipementier Adidas. "S'il y a une chose que je sais faire, c'est du blé", évoque-t-il à cette époque. Après sa rencontre avec François Mitterand, il se lance en politique et enchaine les succès, tour à tour député et ministre, et se bat contre les idées du Front National.

Sur BFMTV, ses proches, dont Marc-Olivier Fogiel, évoquaient ce matin sa volonté de tenir jusqu'au 6 octobre, date à laquelle sa dernière affaire judiciaire en cours devait trouver sa fin. À trois jours près. Mais malgré tout, il laisse son empreinte dans la société française, qui ne l'oubliera pas.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche