Coronavirus : à Paris, plus d'un tiers des contaminations sont dues au variant omicron

Par Rizhlaine F. · Photos par My B. · Publié le 23 décembre 2021 à 09h26
L'épidémie de coronavirus se poursuit en France. Suite à une consultation avec les élus locaux dans le cadre de la mise en place d'un pass vaccinal, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a déclaré que plus d'une contamination sur trois est liée au variant Omicron.

Alors que le pays fait face à une cinquième vague épidémique, la France se retrouve à mener une bataille sur deux fronts entre le variant Delta et le variant Omicron. Dans le but de ralentir la propagation du COVID-19 à l'approche des fêtes de fin d'année, le gouvernement a donc décidé de mettre en place de nouvelles restrictions dont la fermeture des boites de nuit et l'annulation des concerts et feux d'artifice du Nouvel An.

Lors d'une conférence ce vendredi 17 décembre 2021, le Premier ministre Jean Castex a par ailleurs annoncé l'intention du gouvernement de transformer le pass sanitaire en pass vaccinal. Dès lors, un test négatif ne sera plus recevable pour obtenir le précieux sésame. Désormais le calendrier pour la validation du projet de loi s'accélère. 

En cause, la propagation du variant Omicron sur le sol français. Celle-ci pourrait être à l'origine d'une sixième vague épidémique, la hausse des contaminations permet déjà d'évaluer l'impact de ce mutant. Suite à une consultation des élus locaux dans le cadre de la mise en place du pass vaccinal, Gabriel Attal a déclaré dans son compte rendu que le variant Omicron représente 10% des contaminations du week-end dernier. "Nous sommes probablement au-delà aujourd'hui et très au-delà dans certaines régions, notamment en Ile-de-France, en particulier à Paris". Dans la capitale, ce variant représenterait plus d'un cas sur trois. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche