Emmanuel Macron veut-il rendre l'université payante avec son projet de réforme ?

Par Graziella L. · Publié le 14 janvier 2022 à 17h16
Lors d'un congrès, Emmanuel Macron a évoqué son envie d'une réforme des universités, qu'il souhaite plus professionnalisantes. Il estime également que des études supérieures "sans aucun prix" est un système intenable.

Alors qu'il assistait au Congrès de la Conférence des présidents d'universités, le chef de l'Etat Emmanuel Macron a annoncé son souhait d'une réforme "systémique" des universités, le système actuel d'études supérieures étant "révolu" selon lui. Vers une université payante alors ? C'est ce que semble vouloir dire le président, qui juge "intenable" qu'il n'y ait "aucun prix" pour les étudiants.

Emmanuel Macron s'est appuyé sur "l'intolérable gâchis” de l’échec en première année à l’université, pour justifier cette volonté de réforme. Il déplore que “seuls 50% des étudiants se présentent aux examens”, alors que des moyens ont été injectés dans l'université et que 84 000 places ont été créées. Ainsi, le chef de l'Etat, qui n'a toujours pas annoncé d'éventuelle candidature à l'élection présidentielle, a proposé de mettre fin à un système d’études supérieures “sans aucun prix pour la quasi-totalité des étudiants”.

Une université plus "professionnalisante", "pilier de l'excellence", c'est le but recherché, au contraire du système actuel "financé par l'argent public", gui génère plutôt de la "précarité étudiante", d'après le président de la République. Il souhaite une orientation des étudiants qui doit évoluer "pour mieux correspondre aux besoins de la nation", afin d'éviter un "investissement à perte" dans les filières sans perspective d'emplois à la sortie des études.

Pour l'opposition de gauche, cette éventualité d'une université payante évoquée par Emmanuel Macron ne passe pas. Fabien Roussel, candidat du PCF, estime que ce serait similaire au modèle universitaire américain, avec une faculté "réservée aux gosses de riches". Le chef de l'Etat devra s'expliquer plus en détails sur ces propos autour d'une université plus sélective

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche