Pouvoir d'achat : Bientôt le versement d'un nouveau "chèque inflation" ?

Par Manon C. · Publié le 7 mars 2022 à 10h03
Le gouvernement serait en train d'envisager le versement d'un nouveau "chèque inflation" afin de palier l'augmentation des prix de l'énergie et de certaines matières premières depuis le début de la guerre en Ukraine.

La guerre en Ukraine laisse présager une période de forte récession économique dans le reste de l'Europe et donc en France, alors même que de nombreux ménages français se sentent déjà acculés, chaque mois, avec l'augmentation des prix de l'énergie, un moral des ménages en berne depuis la fin de l'année passée et un pouvoir d'achat au centre des préoccupations des Français, à quelques semaines de l'élection présidentielle. Une augmentation des prix du carburant à la pompe, mais également des prix de certaines manières premières (hydrocarbures, blé, etc.) est d'ores et déjà visible. 

D'après les informations du Parisien, le gouvernement serait actuellement en train de réfléchir à une nouvelle solution afin de venir en aide au pouvoir d'achat des ménages les plus modestes. Jean Castex aurait été chargé de mettre en place un "plan de résilience" afin de "protéger nos concitoyens et l’économie française" et dont les grandes lignes devraient être dévoilées à compter de la semaine prochaine. 

Toujours d'après Le Parisien, cette aide pourrait prendre la forme d'un nouveau "chèque inflation" semblable à celui délivré aux ménages les plus modestes à la fin de l'année 2021. Pour rappel, 38 millions de Français gagnant moins de 2000€ net par mois avaient pu toucher une aide de 100€ de la part de l'Etat. 

"Notre mission est de protéger les ménages les plus fragiles. Ils ne comprendraient pas qu’il n’y est pas de geste, même ponctuel, sous prétexte que la hausse serait durable." ont confié des sources du ministère de l'Economie à nos confrères du Parisien. 

Parmi les autres pistes envisagées par l'Exécutif, la prolongation du "bouclier tarifaire" jusqu'à la fin de l'année 2022 afin de palier l'augmentation du prix du gaz, ainsi que la prolongation du "gel" du prix de l'électricité, en place depuis novembre dernier.

"On va devoir prendre sans doute des mesures supplémentaires pour les carburants. On a une réunion cet après-midi avec les filières concernées, et les organisations syndicales et patronales" a ainsi déclaré Elisabeth Borne sur LCI, ce mardi 8 mars 2022. Selon elle, il faut des "aides ciblées", notamment envers ceux qui doivent prendre leur voiture pour aller au travail

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche