Coronavirus : des écoles fermées dans l'Oise, les voyages scolaires suspendus

Par Alexandre G. · Publié le 2 mars 2020 à 13h48 · Mis à jour le 4 mars 2020 à 10h47
En France, avec le nombre de personnes touchées par le coronavirus qui ne cesse d'augmenter, le gouvernement met en place des mesures restrictives d'exception. Ainsi les voyages scolaires à l'étranger et dans les zones à risques en France sont suspendus. Plusieurs écoles de l'Oise restent également fermées.

C'est officiel : la France et l'Italie représentent le nouveau foyer de l'épidémie de coronavirus en Europe. Avec au moins 130 cas confirmés depuis lundi 2 mars 2020, le gouvernement prend des mesures d'urgence pour tenter de ralentir la propagation du virus. Sur son site internet, le ministère de l'Education Nationale annonce la suspension jusqu'à nouvel ordre de "l'ensemble des voyages scolaires à l'étranger et en France". 

Plus précisément, ce sont les voyages scolaires dans des zones identifiées comme des foyers d'épidémie en France qui sont visés. Ceux prévus et en cours à l'étranger doivent être interrompus. Dans le même temps, de nombreuses écoles sont restées fermées ce lundi 2 mars 2020, jour de rentrée scolaire dans les zones les plus touchées par le coronavirus. Baptisées "clusters", ce sont pour l'instant dans l'ordre de gravité les communes de l'Oise et les département de Haute-Savoie et du Morbihan qui sont concernés. Pour l'heure, leur date de réouverture est arrêtée au lundi 16 mars 2020

Alors qu'à l'instant deux nouveaux morts dans l'Oise ont été confirmés par les autorités sanitaires, ce qui porte le bilan total de morts à 3 dans l'Hexagone, l'ensemble des écoles des communes de Creil, Crépy-en-Valois, Vaumoise, Lamorlaye, Lagny-le-Sec, La Croix-Saint-Ouen, Montalaire, Nogent-sur-Oise, et Villers-Saint-Paul restent fermées. Cependant, le ministère de l'Éducation Nationale prévient que la situation est "évolutive". 

Que prévoit le gouvernement pour les parents si l'école reste fermée ? Dans ce cas précis, pas de panique : un décret relatif à l'épidémie de Covid-19 paru le 1er février 2020 prévoit que l'Assurance maladie permette le versement des indemnités journalières sans délai de carence, dès le premier jour de l'arrêt de travail pour une durée maximale de 20 jours. Aussi, un suivi pédagogique en ligne est prévu pour ces enfants sur le site du Cned

Informations pratiques

Site officiel
www.education.gouv.fr

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche