Coronavirus : Tous unis contre le virus, un appel à la solidarité et aux dons

Par Caroline J. · Publié le 25 mars 2020 à 09h56 · Mis à jour le 25 mars 2020 à 10h08
Face à l’urgence sanitaire et au nombre croissant de patients graves admis en réanimation dans les hôpitaux, Martin Hirsch, le directeur général de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris, la Fondation de France et l'Institut Pasteur lancent "Tous unis contre le virus", un appel à la solidarité et aux dons afin de soutenir les soignants, les chercheurs et les personnes les plus vulnérables face au coronavirus.

La crise sanitaire s’aggrave de jour en jour dans les hôpitaux de France… A ce stade, on recense dans le pays 1 100 décès et 22 302 cas confirmés de coronavirus. En île-de-France, la situation est dramatique avec plus de « 1 000 patients graves pris en charge dans les réanimations des hôpitaux » hier, selon Martin Hirsch, directeur général de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP).

Aussi, avec la Fondation de France et l'Institut Pasteur, Martin Hirsch lance "Tous unis contre le virus", un appel à la solidarité et aux dons pour soutenir les soignants, les chercheurs et les personnes les plus vulnérables face au COVID-19

Au micro de France Info, le directeur général de AP-HP n’a pas caché son inquiétude face à la situation dramatique. "Oui, les équipes tiennent, mais elles ont besoin de quatre fortes assurances. Dans mes interventions précédentes, je savais devant moi que j’avais une visibilité d'une semaine sur la capacité d'en prendre davantage. Là, j'ai une visibilité de trois jours".

Dans cet appel à l’aide, l’AP-HP, la Fondation de France et l'Institut Pasteur demandent notamment plus de moyens pour les personnels soignants, comme « du matériel pour accroître les capacités d’accueil des personnes malades et de leurs proches dans les hôpitaux ». Toujours interrogé par France Info, Martin Hirsch a confié "je ne veux pas qu'on connaisse les difficultés qu'on a connues sur les masques, car les respirateurs permettent de sauver des vies."

Il est également demandé de « déployer des services de proximité pour soutenir et aider les personnels soignants dans leur vie quotidienne » mais aussi « d’accompagner la mise en place de cellules d’aide psychologique pour les soignants éprouvés par les conditions auxquelles ils doivent faire face ».

Autres demandes faites à travers cet appel ? "L'élaboration de tests permettant de détecter des anticorps contre le virus dans la population » mais aussi une « étude de l’impact de l’épidémie sur les soins et les soignants ».

"C'est plus qu'un appel à l'aide, lâche Martin Hirsch. Je le dis avec solennité : jusqu'à présent, on tient, encore une fois. Il y a quelques temps, je pouvais dire : je vois ce qui va se passer dans un délai d'une semaine. Là, on est mercredi. Je sais que pendant les trois jours qui viennent, ça devrait aller. Mais je ne veux pas me retrouver ce week-end avec toutes celles et tous ceux qui font des efforts surhumains, à leur dire : on n'a pas tout fait, la France n'a pas tout fait, les moyens de vous soutenir, de vous aider et de vous donner des assurances n'ont pas été suffisants. On peut le faire !"a-t-il conclu sur France Info.

Comme précisé dans cet appel, ces « dons collectés seront destinés à venir en aide aux personnels soignants, en milieu hospitalier ou non, à financer des projets de recherche ainsi qu’à soutenir des acteurs de terrain et des associations qui œuvrent auprès des plus vulnérables ».

Rendez-vous sur le site "Tous unis contre le virus" pour plus d'infos et pour participer à cet appel aux dons. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche