Confinement : un plan d'aide pour les femmes victimes de violences conjugales

Par Caroline J. · Photos par My B. · Publié le 27 mars 2020 à 09h52 · Mis à jour le 27 mars 2020 à 10h07
Face à une hausse des violences conjugales en France, en cette période de confinement, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner annonce la mise en place d’un dispositif dans les pharmacies afin que les femmes victimes de violences de la part de leur conjoint puissent donner l’alerte.

Depuis le début du confinement, les associations d'aide aux femmes victimes de violences conjugales sont inquiètent, comme l’association « Nous Toutes » qui rappelle sans cesse le numéro violences femmes info, le 3919. 

Jeudi 26 mars sur France 2, dans l’émission « Vous avez la parole », le Ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a confirmé une augmentation des violences conjugales depuis la mise en place du confinement dans le pays.

« Les interventions en zone gendarmerie ont augmenté de 32 % en une semaine et de 36 % dans la zone de la préfecture de police de Paris », a ainsi confié Christophe Castaner. « Intervenir en cas de violences intrafamiliales reste une priorité », a rajouté le ministre.

Pour aider ces femmes victimes de violences de la part de leur conjoint, le ministre de l’Intérieur a donc annoncé la mise en place, dans les pharmacies, d’un dispositif leur permettant d’alerter en cas de besoin. 


« Dans la pharmacie, au moment où la femme qui peut être battue, se rend sans son mari », il faut qu'elle « puisse donner l'alerte », a-t-il expliqué.

Des consignes seront alors données afin que les forces de l'ordre puissent « intervenir en urgence », a rajouté Christophe Castaner.

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche