Coronavirus : les soirées étudiantes et la musique amplifiée dans la rue strictement interdites

Par Cécile D. · Publié le 5 octobre 2020 à 14h54 · Mis à jour le 5 octobre 2020 à 14h54
Le préfet de police Didier Lallement a présenté, lundi 5 octobre 2020, les nouvelles mesures sanitaires mises en place pour quinze jours à Paris et dans la petite couronne. Parmi ces restrictions, l'interdiction stricte des fêtes et soirées étudiantes, ainsi que de la musique amplifiée dans les rues.

Paris et la petite couronne sont passés en état d'alerte maximal. Pour freiner la propagation de l'épidémie, de nouvelles mesures sanitaires sont mises en place pour une durée de quinze jours, à compter du 5 octobre 2020. La préfet de police, Didier Lallement, a notamment annoncé qu'il interdisait formellement les soirées étudiantes et la musique amplifiée dans les rues.

Visuel Paris, vue Courtyard Paris Gare de Lyon, MontmartreVisuel Paris, vue Courtyard Paris Gare de Lyon, MontmartreVisuel Paris, vue Courtyard Paris Gare de Lyon, MontmartreVisuel Paris, vue Courtyard Paris Gare de Lyon, Montmartre Coronavirus: Paris en zone d'alerte maximale, les nouvelles mesures annoncées
Comme l'a annoncé le Premier ministre, Paris et la petite couronne passent en zone d'alerte maximale. Ce lundi 5 octobre 2020 à 11h30, le préfet de police de Paris a dévoilé et détaillé les nouvelles restrictions qui entrent en vigueur mardi 6 octobre 2020. Les bars doivent fermer leurs portes, les fêtes et rassemblements sont interdits ou limités, et de nombreux établissements comme les clubs de jeux sont obligés de fermer. Les restaurants peuvent rester ouverts, avec un protocole sanitaire renforcé.

Cette décision fait suite aux informations dévoilées sur les clusters : 10% d'entre eux sont créés par des rassemblements privés. Les nouvelles restrictions ont donc pour but de limiter le plus possible les rassemblements privés et festifs de plus de dix personnes. Différentes décisions ont été prises en ce sens.

L'interdiction des soirées étudiantes, donc, mais aussi celle de la musique amplifiée, qui pourrait créer un attroupement dans les rues et donner une ambiance de fête. Dans le même esprit, la vente d'alcool à emporter après 22h est elle aussi temporairement interdite. 

Anne Hidalgo espère une amélioration de l'état sanitaire de Paris d'ici quinze jours. Selon les résultats, ces interdictions seront reconduites ou annulées. La maire de Paris affirme que « toutes les mesures d'accompagnement seront prises pour éviter des fermetures et des licenciements » dans une situation « déjà très dégradée. »

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche