Coronavirus : vers un dépistage massif en France ? Expérience de test massif au Havre en décembre

Par Elodie D., Laurent P. · Publié le 10 décembre 2020 à 16h00 · Mis à jour le 10 décembre 2020 à 16h28
Pour lutter contre le coronavirus, Jean Castex a annoncé trois expériences de campagnes de tests massifs en France, au Havre, à Roubaix et à Saint-Etienne. La première campagne de tests massifs sera lancée au Havre du 14 au 19 décembre.

L'idée de tester toute la population contre le coronavirus a fait son chemin depuis octobre, et le gouvernement s'est laissé tenté par trois expérimentations, non pas à Lille et à Roubaix comme le préconisait le Professeur Froguel, qui avait émit l'idée, mais au Havre, à Roubaix et à Saint-Etienne.

La première expérimentation de test covid massif se fera donc du 14 au 19 décembre au Havre. Edouard Philippe, devenu maire de la ville, a annoncé en deux jours la création de vingt centres éphémères dédiés aux tests covid et plus de 250 élèves infirmiers et étudiants en médecine, 200 agents municipaux, médecins libéraux, professionnels du secteur médical et paramédical, pharmaciens pour réaliser ces tests en très peu de jours. Le Havre va même pouvoir compter sur 150 ambassadeurs pour sensibiliser la population.

Les tests seront PCR ou antigéniques, et, Edouard Philippe l'assure, les cas positifs au covid-19 bénéficieront d'un accompagnement à l'isolement par des services et des conseils personnalisés.

A Roubaix et Saint-Etienne, les campagnes de tests se feront en janvier 2020, le temps de mettre l'opération en place. « Trop tard », estime le professeur Philippe Amouyel du CHU de Lille, à l'origine de la proposition en novembre. Il aurait préféré des tests dans toute la France en décembre, pour éviter le déplacement du virus dans le territoire.

Mais le professeur Philippe Froguel, de Roubaix, se veut pragmatique : « Pour éviter une troisième vague, janvier sera le bon moment puisqu'on sera alors en phase de remontée de l'épidémie ». Et de poursuivre : A Roubaix, il y aura deux vagues de tests de 5 jours, avec des objectifs différents. « La première opération consistera à effectuer sur une même personne un test antigénique et un test PCR afin de comparer leur efficacité ». Il compte aussi pouvoir réaliser des tests salivaires pour calculer leur fiabilité, dans le second temps.

A Saint-Etienne, la campagne de test massif servira aussi d'expérimentation. Là, pour une nouvelle génération de tests antigéniques, produits par l'entreprise locale Biospeedia. Ils annoncent 97 %de fiabilité et un résultat disponible en 5 à 15 minutes, de quoi concurrencer le test PCR, plus fiable mais au résultat plus long.

De son côté, Laurent Wauquiez compte bien réaliser sa campagne de dépistage de la population d'Auvergne-Rhône-Alpes du 16 au 23 décembre 2020, sans l'aval du gouvernement. Valérie Pécresse, elle, appelle les Franciliens à « se faire tester massivement » juste après les fêtes de Noël, pour éviter une troisième vague.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche