"On n'attendra pas le mois de mars pour agir" en cas d'échec du couvre-feu annonce Olivier Véran

Par Julie M., Alexandre G. · Publié le 24 janvier 2021 à 09h43 · Mis à jour le 24 janvier 2021 à 16h01
Le ministre de la Santé a confirmé ce samedi 23 janvier 2021 dans un entretien accordé au "Parisien" que si les effets du couvre-feu à 18h tardaient à se faire sentir, le gouvernement pourrait envisager, dans les jours à venir, de nouvelles restrictions et notamment un retour au confinement.

La rumeur d'un 3e confinement en France circule déjà depuis quelques jours. Interrogé à ce sujet par "Le Parisien" le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran a indiqué qu'il attendait "d'abord d'être fixé sur les effets du couvre-feu" avant de se prononcer.

Et de préciser : "On le sera la semaine prochaine. Si ça ne baisse pas, si les variants commencent à se diffuser partout, alors on prendra des mesures supplémentaires, évidemment. Et cela s'appelle le confinement. Si on voit que le virus se remet à progresser fortement, on ferme."

Quoi qu'en disent les rumeurs, si à ce jour un nouveau confinement fait partie des hypothèses étudiées par le gouvernement, pour le moment rien ne semble encore acté et le ministre de la Santé espère toujours une efficacité du couvre-feu malgré les taux d'incidence encore en hausse en France. 

"Il faut que le couvre-feu fonctionne, qu'on parvienne à tenir bon face au variant et à gagner du temps. Dans le meilleur des scénarios, on arrivera à faire baisser la pression épidémique. Si ce n'est pas le cas, on n'attendra pas le mois de mars pour agir. On suit au jour le jour l'évolution des effets du couvre-feu. On n'attendra pas qu'une nouvelle vague arrive pour prendre les bonnes mesures" prévient Olivier Véran.

Quelques jours plus tôt, il indiquait "Il n'y a pas de recrudescence de l'épidémie, mais ce plateau haut n'est pas satisfaisant". Tel est le message adressé par Olivier Véran aux Français. Invité de la matinale de France Inter ce mardi 19 janvier 2021, le ministre de la Santé estime que "l'effet couvre-feu tend à se faire sentir" ces derniers jours.

Selon les chiffres officiels, il y aurait eu "-16 % de (nouvelles) contaminations sur une semaine" dans les 15 départements où le couvre-feu a été avancé à 18h en tout début d'année. "Depuis le 2 janvier, le nombre de nouveaux diagnostics est plutôt en baisse" dans ces territoires confirme le ministre. Aussi, on rappelle que depuis le samedi 16 janvier 2021, les mesures restrictives contraignant les Français à se confiner chez eux dès 18h sont instaurées sur l'ensemble du territoire national (France Métropolitaine).

Cependant, Olivier Véran a insisté sur la nécessité d'attendre au moins une semaine avant de pouvoir ressentir les effets du couvre-feu à l'échelle nationale. Pour l'heure, "la circulation du virus reste préoccupante", indique le ministre. À la question sur un éventuel reconfinement à venir, le ministre de la Santé n'a pas souhaité se prononcer. Lors des derniers interviews à ce sujet, réalisés ces dernières semaines, autant le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal que son confrère Olivier Véran n'avaient pas souhaité "envisager" un troisième confinement

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche