Reconfinement : "pas de prédiction mais nous prendrons nos responsabilités" avertit Olivier Véran

Par Alexandre G. · Publié le 12 février 2021 à 11h03 · Mis à jour le 12 février 2021 à 12h46
Alors que la diffusion des variants du Covid-19 en France inquiète toujours autant les autorités sanitaires, le ministre de la Santé a confirmé lors de la conférence de presse hebdomadaire qu'un reconfinement restait possible, si jamais les marqueurs de l'épidémie venaient à se dégrader davantage.

Si l'épidémie s'aggrave encore dans les prochains jours en France, le reconfinement deviendra de nouveau une réalité pour les Français, rappelle Olivier Véran. C'est en tout cas le message transmis par le ministre de la Santé lors d'une conférence de presse sur les variants du Covid-19, organisé ce jeudi 11 février 2021. Alors que le couvre-feu est instauré depuis le 14 décembre 2020, le ministre des Solidarités et de la Santé s'est montré prudent. "Les prochaines semaines, nous dirons si cela a suffi" à stopper l'avancée du virus, "ou si nous devons nous résigner à prendre des mesures complémentaires de type confinement", avertit le ministre. 

Concernant un éventuel reconfinement en France, rien n'est à exclure. Si Olivier Véran préfère rester magnanime avec l'état de la situation sanitaire, c'est aussi pour ne pas donner de faux espoirs ou pire encore, de fausses promesses aux Français. "Chaque semaine que nous gagnons sur ce variant est une semaine de respiration pour notre pays, de vaccination pour les plus fragiles d'entre nous", martèle le ministre de la Santé. "Nous ne faisons pas de pari sur l'avenir, mais nous constatons que nous avons déjà gagné du temps", espère Olivier Véran. 

Au sujet des mesures restrictives et de leur efficacité, le ministre préfère mettre en avant les points positifs. "Le couvre-feu, le respect des gestes barrières, les mesures de gestion que nous avons mises en place, notre stratégie offensive de tester - alerter - protéger, qui est fortement montée en puissance, nous ont déjà permis de freiner la diffusion de ce variant (britannique), comme elles nous ont permis de freiner la diffusion du virus en général dans notre pays", rappelle le ministre. Pour l'heure, "en tenant ensemble, comme nous le faisons, nous espérons gagner suffisamment de temps pour éviter un confinement" prévient le médecin.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche