Reconfinement : des "exceptions" possibles pour les étudiants selon Jean Castex

Par Alexandre G. · Publié le 28 janvier 2021 à 13h36 · Mis à jour le 28 janvier 2021 à 14h03
À l'occasion d'un échange téléphonique avec un jeune youtubeur, le Premier ministre a évoqué la possibilité "d'exceptions" en cas de troisième confinement pour les étudiants, dont la détresse est de plus en plus alarmante aux yeux du gouvernement. Sans oublier d'appeler à la prudence concernant l'aspect définitif des dérogations.

Face au mal-être étudiant, Jean Castex se dit prêt à faire des exceptions au confinement à venir. Alors que la menace d'un troisième épisode de confinement plane plus que jamais dans le ciel de France, tant la situation sanitaire liée à l'épidémie du Covid-19 se dégrade de jour en jour, le Premier ministre a tenu à rassurer les étudiants

Ce mardi 26 janvier 2021, alors que Jean Castex s'entretenait au téléphone avec Gaspard Guermonprez, un étudiant youtubeur qui avait posté une vidéo de témoignages d'autres étudiants en détresse sur les réseaux, rapidement devenue virale (près de 2 millions de vues), il a confirmé que le gouvernement laissait la porte ouverte à d'éventuelles "exceptions" au confinement à venir pour les jeunes en train d'étudier.

Alors que le jeune youtubeur rappelait à Jean Castex la promesse du président Macron d'accorder une journée en "présentiel" aux étudiants, il a souligné l'aspect caduc de cette mesure, à l'heure d'un reconfinement total. "Même quand on est confiné, on a pu parfois prévoir un certain nombre d'exceptions. Là aussi, est-ce que compte tenu de la réalité des étudiants, on les fait entrer dans les exceptions ? À quel moment ?" s'interroge le chef du gouvernement. 

Dans des cas aussi extrêmes, tandis que de nombreux étudiants lancent des cris d'alarme sur les réseaux par rapport aux innombrables difficultés qu'ils rencontrent pendant la période, l'État serait ainsi prêt à étudier la question d'un confinement allégé. "Ces questions restent ouvertes, même s'il faut rester très prudent", avertit le Premier ministre juste après. Pour l'heure, rien n'a été tranché à ce sujet de la part de l'exécutif. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche