Covid : les étudiants peuvent revenir en présentiel dans les universités à partir de février

Par Cécile D., Laurent P. · Publié le 22 janvier 2021 à 10h42 · Mis à jour le 22 janvier 2021 à 10h42
Les universités rouvrent peu à peu, malgré la Covid. La ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal a confirmé ce 22 janvier que les étudiants pourraient retourner en cours présentiel un jour par semaine à partir du mois de février.

Depuis le 30 octobre 2020, les universités ne reçoivent plus ni étudiants ni professeurs... ou peu (les doctorants et chercheurs pouvant se rendre dans leurs établissements si le télétravail n'est pas possible). Une mesure prise lors de l'annonce du second confinement, qui a pris fin le 15 décembre 2020. 

Mais alors que la réouverture des établissements d'enseignement supérieur était envisagée à compter du 20 janvier 2021, le Premier ministre Jean Castex avait indiqué, le 4 décembre dernier, vouloir travailler avec les représentants du monde universitaire pour permettre de nouveau l'accueil des étudiants au sein des établissements secondaires. « Nous avons décidé de travailler pour, dès le début du mois de janvier, reprendre l'enseignement en présentiel, notamment pour les travaux dirigés », avait alors indiqué le Premier ministre. 

Un retour qui s'effectue bien, progressivement. Mais ce jeudi 14 janvier, lors d'une conférence de presse, le Premier ministre Jean Castex et la ministre de l'Enseignement supérieur ont apporté de nouvelles précisions en annonçant que les étudiants de première année pourront faire leur retour à l'université pour les TD et TP, en demi-groupe, dès le 25 janvier. Une mesure qui s'étendra « si la situation sanitaire le permet, aux étudiants des autres niveaux », comme l'explique le Premier ministre, indiquant par la suite se sentir préoccupé par le « profond sentiment d'isolement, mais aussi les vraies difficultés pédagogiques » de certains étudiants.

Un retour à l'université qui évolue depuis plusieurs semaines

Le 17 décembre 2020, concernant le retour des étudiants pour le 4 janvier, la ministre a tenu à clarifier la situation, précisant que ce retour en cours dans les universités n'était pas effectif pour tous les étudiants. Ça ne sera « pas pour tout le monde et pas à 100%, car il faut que l’on soit encore extrêmement vigilants » vis-à-vis de l’épidémie de Coronavirus, ajoutant que la priorité sera donnée aux « publics les plus fragiles » a-t-elle indiqué. 

« Globalement, ces publics sont les étudiants en première année qui l’an dernier étaient en Terminale, et qui n’ont pas eu le deuxième semestre en présentiel et qui ont déjà du mal à rentrer dans l’Enseignement supérieur; les étudiants en situation de handicap et puis aussi les étudiants internationaux qui sont en risque de décrochage » détaillaient Frédérique Vidal fin décembre.

Et quid des autres étudiants ? « On continue avec le format travaux pratiques et on introduit à partir du 20 janvier, si tout va bien, de nouveau une jauge. Tout va dépendre de ce qui se passe dans les prochains jours », a-t-elle confié. Tout dépend donc de l’évolution sanitaire dans le pays. 

Finalement, c'est peut-être le bout du tunnel pour les étudiants de tout niveaux : Frédérique Vidal a annoncé ce vendredi 22 janvier, au micro de BFMTV-RMC, que les étudiants devraient pouvoir revenir en présentiel à l'université, pendant un jour par semaine, à partir de début février - c'est-à-dire pour leur second semestre. « Certains établissements ont repris cette semaine, donc ça veut dire qu'il va falloir qu'on aille très vite. D'autre reprennent la première (...) ou la deuxième semaine de février », a-t-elle ajouté.

La ministre affirme avoir constaté « qu'il y avait besoin de remettre un minimum de contact entre les enseignants et les étudiants ». Cependant, elle a également adressé le risque prochain de reconfinement. 

Si ce troisième confinement était semblable à celui de novembre, alors le gouvernement chercherait à mettre en place « des protocoles qui permettent, au même titre que les gens dans un confinement peuvent continuer à aller travailler, (...) qu'on puisse continuer à maintenir du lien entre les étudiants et les professeurs. » En revanche, si ce reconfinement est comme celui de mars, les universités devront fermer à nouveau leurs portes, comme le reste des établissements accueillant du public.

Les règles actuelles restent en place

En attendant, les universités doivent continuer à suivre les règles en place. Le Premier ministre Jean Castex les avait présentées lors d'une précédente conférence de presse. Ainsi, « dans les universités et dans tous les établissements du supérieur, les cours devront être assurés en ligne. Seuls les travaux pratiques et enseignements professionnels nécessitant du matériel spécialisé pourront se poursuivre en présentiel. » 

Concernant les examens et concours, ils pourront avoir lieu, mais avec un protocole renforcé. Enfin, les « bibliothèques seront ouvertes sur rendez-vous et dans le respect d’une jauge ». Quant aux activités de recherche, elles devront se poursuivre en télétravail quand cela est possible. Notez aussi que les restaurants universitaires seront ouverts, mais uniquement pour des repas à emporter. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche