Covid : pas de lien avéré entre certains décès et le vaccin Pfizer

Par Cécile D., Elodie D. · Publié le 29 janvier 2021 à 08h20 · Mis à jour le 29 janvier 2021 à 10h55
Après une première étude, l’Agence européenne du médicament (EMA) l’assure : « les données ne montrent pas de lien [entre] le vaccin » et le décès de quelques personnes âgées et vaccinées contre la Covid-19.

L’angoisse autour des vaccins continue alors que la France enregistre un million de personnes vaccinées en un mois. La plus grande angoisse ? La mort, qui pourrait être due au faible recul pris entre les phases de test sur l’homme et le lancement sur le marché, couplé à la technologie ARN des vaccins Pfizer et Moderna.

Voilà qu’on annonce des personnes mortes après s’être fait vacciner. 33 morts en Norvège, 13 décès en Suède, 7 en Islande, 9 morts en France, et 135 cas d’effets indésirables. Dans un communiqué, l’Agence nationale de la sécurité du médicament (ANSM) assure que « la majorité des effets correspond à des effets indésirables attendus ou non graves », en particulier « la fièvre, les maux de tête et les nausées », mais il existe « 31 cas d’effets indésirables graves » dont 4 cas d’épisodes de tachycardie (accélération des battements du cœur) et 9 décès.

Ces cas sont « actuellement en cours d’investigation », précise l’ANSM. Si l’agence doit étudier tous les cas qui remontent à elle pendant des dizaines d’années (pendant toute la durée de vente des vaccins et médicaments), elle explique que les morts sont statistiquement impossibles à éviter. « La montée en charge de la campagne augmente chaque jour, dans cette population, la probabilité de voir des décès survenir après la vaccination contre la Covid, même en l’absence de tout effet du vaccin », déclare l’ANSM. Il est important de se rappeler que la mort peut survenir à tout moment, mais que des études cherchent bien à prouver si le vaccin peut augmenter le risque de mourir.

Les pays européens échangent leurs données pour tout médicament et vaccin, afin de recenser les effets indésirables et retirer les produits du marché le plus rapidement possible.

Après l'analyse de ces données, l'Agence européenne du médicament (EMA) confirme les propos de l'ANSM. Dans un communiqué, l'EMA estime que les données relatives à la vaccination contre le coronavirus montrent le même niveau de sécurité sanitaire que pour les autres vaccins, qui sont utilisés depuis longtemps. L'Agence assure que les personnes vaccinées contre la Covid-19, et qui sont aujourd'hui décédées, sont mortes de causes naturelles

« Le comité de sécurité de l'EMA a mené une analyse concernant les cas de personnes décédées et a pris en compte leurs conditions médicales et le taux de mortalité correspondant à cette tranche d'âge dans la population. Le comité a conclu que les données ne montrent pas de lien entre la vaccination avec Pfizer-BioNTech, et ces cas ne soulèvent pas d'inquiétudes vis-à-vis de la sécurité », détaille l'Agence européenne.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche