Covid : bientôt des chiens renifleurs pour détecter le Coronavirus dans les Ehpad ?

Par Caroline J. · Publié le 25 juin 2021 à 11h10 · Mis à jour le 25 juin 2021 à 11h40
Et si les chiens renifleurs étaient la solution pour aider à dépister les personnes positives au Covid-19 ? Selon Ouest-France, ces animaux à quatre pattes pourraient permettre de simplifier les visites des familles en Ehpad.

La France va-t-elle à son tour utiliser la technique des chiens renifleurs pour dépister les personnes positives au Covid-19 ? Déjà en place dans plusieurs pays, comme le Chili, la Belgique, le Liban ou encore les Émirats arabes unis, cette technique du chien renifleur de Coronavirus s'avère efficace. "On a désormais la preuve que ça marche dans la vraie vie grâce aux résultats très prometteurs obtenus par les équipes de recherche et l’AP-HP (Assistance Publique – Hôpitaux de Paris)", avait confié le ministre de la Santé Olivier Véran, au début du mois de juin. Selon les premières expérimentations effectuées, cette technique du chien renifleur de Covid-19 serait aussi précise qu’un test PCR avec 97 % de réussite ! 

L'odorat canin est 40 fois plus développé que celui de l'Homme, avait expliqué au Figaro le professeur Dominique Grandjean, à la tête d'un projet innovant baptisé Nosaïs-Covid-19. Concrètement, les chiens sont dressés pendant plusieurs semaines afin de détecter l'odeur de Covid-19. Avec une équipe de 4 personnes, Dominique Grandjean, directeur de l'Unité de Médecine de l'Élevage et du Sport à l'École nationale vétérinaire d'Alfort, a commencé à travailler sur cette technique au mois de mai 2020. « La première semaine, les prélèvements de plusieurs personnes positives sont déposés dans un cône pour qu'ils (les chiens, ndlr) s'en imprègnent. La deuxième semaine, des odeurs neutres sont introduites puis, la troisième semaine, on ajoute des odeurs de personnes négatives en plus. Cette phase dure deux semaines. La dernière semaine, on leur fait faire des lignes avec aucun cas positif pour qu'ils puissent apprendre à être récompensés même s'ils ne trouvent rien » avait précisé le professeur dans les colonnes du Figaro. 

Grâce à ces tests concluants, ces chiens renifleurs de Covid-19 pourraient être déployés pour renforcer les contrôles aux frontières, mais aussi pour faciliter la vie des plus fragiles. Comme l'expliquent nos confrères de Ouest-France, la truffe des chiens pourrait bientôt être utilisée dans les Ehpad. Selon l’association Handi’Chiens, qui a rejoint le projet Nosaïs-Covid-19, cette technique des chiens renifleurs de Coronavirus permettrait en effet de simplifier les visites des familles en Ehpad. On rappelle que les personnes non vaccinées doivent réaliser un dépistage par test RT-PCR 72 heures avant leur visite en Ehpad ou, à défaut, un dépistage par test antigénique en pharmacie dans la journée de la visite. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche