Covid : le vaccin de Moderna boudé par les Français ?

Par Laurent P. · Publié le 6 avril 2021 à 14h53 · Mis à jour le 6 avril 2021 à 18h04
À l'heure où la campagne de vaccination contre la Covid, en France, prend de l'ampleur et augmente la cadence, de plus en plus de Français semblent bouder le vaccin Moderna, pourtant efficace et statistiquement plus sûr que les autres produits des concurrents. Pour quelle raison ? On fait le point !

Le vaccin contre la Covid de Moderna Therapeutics boudé par les Français ? C'est le malheureux constat qu'ont fait les responsables du vaccinodrome du Stade de France, indiquant que pour cette semaine, sur les 6700 rendez-vous pris, la quasi-majorité des créneaux concernaient le vaccin Pfizer tandis que pour celui de Moderna, plus d'une centaine de créneaux étaient encore disponibles.

Une défiance que relèvent de plus en plus de centres : "Dans notre centre de vaccination à l’hôpital Avicenne on constate aussi une réticence pour le vaccin Moderna", a ainsi expliqué lundi 5 avril Frédéric Adnet, chef de service d’urgences SAMU-SMUR de l’hôpital Avicenne de Bobigny, à nos confrères de BFMTV. Pourtant, le vaccin de Moderna, utilisant également la technologie de l'ARN messager, est efficace à plus de 90% et serait, selon l'ANSM, statistiquement plus sûr que celui de ses concurrents concernant les éventuels effets secondaires.

Alors, pourquoi une telle défiance ? Une question qui n'a pas totalement de réponses... Selon Katy Bontinck, première adjointe au maire de Saint-Denis, "sans qu'on ne puisse l'expliquer, Moderna a clairement un déficit de popularité", indique-t-elle à nos confrères du Parisien. Et d'avancer une hypothèse : "Peut-être parce qu'il a été moins utilisé en France jusqu'ici et donc, qu'il est moins connu ?", explique l'élu. Un avis que partageait ce mardi 6 avril le consultant Santé de BFMTVAlain Ducardonnet : "Il n’y a pas d’élément négatif hormis le fait qu’il est en petit nombre, il y a 17 millions de Pfizer et 2 millions de Moderna. La répartition fait qu’il n’est pas connu", précise-t-il.

Une défiance qu'explique de son côté Frédéric Adnet, au micro de nos confrères de BFMTV, comme étant liée à un autre vaccin également impopulaire, celui d'AstraZeneca : "C’est parce qu’il est beaucoup moins connu, entre le Pfizer et l’AstraZeneca, et en plus Astra et Moderna ça rime et les gens confondent Astra et Moderna", explique le chef de service. Il poursuit : "On a beau expliquer, on leur dit, Moderna c’est la même chose que le Pfizer, c’est un ARN messager, c’est le même principe, les ARN sont un petit peu différents, mais au niveau des effets secondaires et de l’efficacité c’est exactement la même chose". Il conclut : "Il faudrait une campagne nationale d’information parce que Moderna a été oublié dans la bagarre entre Pfizer et AstraZeneca".

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche