Covid : vers une anonymisation des doses de vaccins en France ?

Par Caroline J. · Publié le 16 avril 2021 à 10h56 · Mis à jour le 16 avril 2021 à 14h11
Alors que la méfiance des Français grandit face à certains vaccins anti-Covid, Europe 1 rapporte que le ministère de la Santé envisagerait de mettre en place une anonymisation des doses et donc de ne plus communiquer en amont le nom du vaccin administré à la personne lors de la prise de rendez-vous.

La campagne de vaccination se poursuit en France. Depuis le 16 avril, les plus de 60 ans sans comorbidités ont accès aux vaccins Pfizer/BioNTech et Moderna, tandis que tous les plus de 55 ans peuvent se faire vacciner depuis le lundi 12 avril, mais seulement avec le vaccin AstraZeneca. Un vaccin qui suscite la défiance de nombreux Français.

Selon un sondage Odoxa-Backbone Consulting pour France Info et Le Figaro, publié le 8 avril dernier, 71% des personnes interrogées ne veulent pas du vaccin suédo-britannique en raison des cas de thrombose détectés chez plusieurs personnes ayant reçu une première dose du sérum.

Même méfiance pour Janssen. Le vaccin élaboré par le groupe américain Johnson & Johnson devait débarquer dans les pharmacies françaises à compter du 22 avril 2021. Mais les livraisons sont retardées en raison d’une enquête menée aux États-Unis et en Europe suite à plusieurs cas sévères de thrombose identifiés chez des femmes de moins de 50 ans outre-Atlantique. Au même où ce sondage a été réalisé, ils étaient 59% à faire confiance à ce nouveau vaccin.

Covid : Johnson & Johnson demande une autorisation pour son vaccin en urgence aux Etats-UnisCovid : Johnson & Johnson demande une autorisation pour son vaccin en urgence aux Etats-UnisCovid : Johnson & Johnson demande une autorisation pour son vaccin en urgence aux Etats-UnisCovid : Johnson & Johnson demande une autorisation pour son vaccin en urgence aux Etats-Unis Le vaccin Johnson & Johnson retarde son déploiement en Europe, en raison de cas suspects de caillots
Alors que les livraisons du vaccin Johnson & Johnson sont arrivées plus tôt que prévu, le 12 avril au lieu du mois de juin comme prévu initialement, le laboratoire a annoncé le lendemain, ce mardi 13 avril, retarder son déploiement sur Vieux Continent en raison de cas suspects de thromboses signalés à la FDA, qui a ouvert une enquête.

Moderna et Pfizer, les deux vaccins utilisant la technologie de l’ARN messager et affichant une efficacité de 95% face au Covid-19, inspirent davantage confiance, même si là encore certains s’en méfient. Le vaccin américain convainc 65% des Français interrogés, alors que le vaccin Pfizer-BioNtech gagne la confiance de 70% des personnes sondées.

Covid : le vaccin de Moderna bientôt produit en FranceCovid : le vaccin de Moderna bientôt produit en FranceCovid : le vaccin de Moderna bientôt produit en FranceCovid : le vaccin de Moderna bientôt produit en France Covid : le vaccin de Moderna boudé par les Français ?
À l'heure où la campagne de vaccination contre la Covid, en France, prend de l'ampleur et augmente la cadence, de plus en plus de Français semblent bouder le vaccin Moderna, pourtant efficace et statistiquement plus sûr que les autres produits des concurrents. Pour quelle raison ? On fait le point !

La plupart des Français préfèrent donc recevoir une dose du vaccin Pfizer-BioNtech, le premier à avoir été autorisé en France. Alors, face à cette méfiance grandissante concernant certains vaccins, notamment Moderna, le ministère de la Santé envisagerait de ne plus communiquer en amont le nom du vaccin administré à la personne lors de la prise de rendez-vous, selon les informations d’Europe 1.

Alors, une anonymisation des doses de vaccins est-elle possible ? Comme l’explique Europe 1, cela pose problème car tous les vaccins ne sont pas interchangeables et deux d’entre eux (AstraZeneca et Janssen) sont destinés aux plus de 55 ans. Toutefois, deux vaccins sont identiques, à savoir les vaccins Pfizer/BioNtech et Moderna. Dès lors, il n’existe aucune raison de faire la distinction entre ces deux sérums, a rappelé le ministère de la Santé. Alors, décidera-t-il de ne plus communiquer, lors de la prise de rendez-vous, lequel de ces deux vaccins sera administré ? La question reste entière à ce stade.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche