Cancer : les vaccins ARN messager pourraient-ils vaincre la maladie ?

Par Julie M. · Publié le 17 avril 2021 à 12h03 · Mis à jour le 19 avril 2021 à 10h40
La lutte contre le coronavirus a permis d'accélérer considérablement les recherches sur l'ARN messager et de mettre au point des vaccins avec des effets notoires sur d'autres maladies tels que le sida, la mucoviscidose ou d'autres pathologies génétiques. Les vaccins ARN messager pourraient-ils vaincre le cancer, fléau du 21e siècle ?

Le cancer est responsable de plus d'un quart des morts en France. Selon les derniers chiffres de l'Insee en 2018, sur les 610.000 morts comptabilisés en France au long de l'année, 157.000 sont imputables au méchant crabe.

La page dédiée sur Wikipedia nous informe que "le cancer est une maladie provoquée par la transformation de cellules qui deviennent anormales et prolifèrent de façon excessive."

Contrairement à un vaccin classique où l'on injecte au patient une infime partie du virus pour que le système immunitaire apprenne à le combattre en produisant lui-même ses propres anticorps, les vaccins ARN messager permettent d'envoyer un message à l'organisme sous la forme d'un morceau d'ADN pour inciter l'organisme à fabriquer lui-même une fraction inactive du virus, puis les anticorps pour lutter contre ce virus.

Steve Pascolo, chercheur à l’hôpital universitaire de Zurich indique lors d'une interview accordée à France Info ce le vendredi 16 avril 2021 : "on aura bientôt des vaccins à ARN messager anti-cancer approuvés, à utiliser en combinaison avec d’autres thérapies". Et de préciser "Il y a aussi beaucoup d’autres utilisations de l’ARN messager synthétique pour des maladies coronariennes, contre la mucoviscidose, des maladies de peau, pour des maladies génétiques. Il y a un spectre immense de possibilités (…) Tout ça est en train d’être développé et s’accélère".

Le développement de l'ARN messager est donc porteur d'espoir pour le cancer comme pour de nombreuses autres maladies et on parle déjà d'un prochain vaccin universel qui pourrait rentrer en phase d'essai clinique d'ici fin de l'année.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche