Covid : 5 cas de myocardite en France après le vaccin Pfizer, pas de lien établi pour le moment

Par Manon C. · Publié le 1 mai 2021 à 13h35 · Mis à jour le 3 mai 2021 à 09h53
L'Agence Nationale de Sécurité du Médicament vient d'annoncer que 5 cas de myocardite ont été détectés en France chez des personnes vaccinées avec le vaccin Pfizer, sans qu'un lien de causalité ait été, pour l'instant, établi entre les deux.

Après les cas de thrombose avérés provoqués par le vaccin AstraZeneca qui ont freiné les envies des Français de se faire vacciner, laissant vaquant des dizaines de milliers de créneaux de vaccination, voilà une autre nouvelle qui pourrait avoir le même effet.

Dans son point de surveillance hebdomadaire des vaccins Covid, l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament vient, en effet, d'annoncer, ce vendredi 30 avril 2021, que 5 cas de myocardite (une inflammation du muscle cardiaque NDLR) ont été détectés en France chez des personnes vaccinées avec le vaccin Pfizer, sans qu'un lien de causalité ait été, pour l'instant, établi entre les deux.

"Les données disponibles n'apportent pas, à ce stade, suffisamment d'éléments pour conclure sur un rôle du vaccin, mais constituent néanmoins un signal potentiel" détaille l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament. "Le signalement de myocardites chez des hommes jeunes en Israël après une deuxième dose du vaccin Comirnaty (le vaccin Pfizer/BioNTech NDLR)" avait alors poussé les centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV) et le comité de suivi de l'agence à "analyser de nouveau les données relatives aux cas de myocardites et myopéricardites recueillies par les CRPV en France depuis le début de la vaccination." 

Ces cas de myocardite "feront l'objet d'un suivi spécifique et seront partagés au niveau européen" mais "ne remettent pas en cause le rapport bénéfice/risque" d'après l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche