Covid : Jean Castex confirme le report du pass sanitaire au 30 septembre pour les adolescents

Par Cécile D., Julie M. · Publié le 21 juillet 2021 à 13h39 · Mis à jour le 21 juillet 2021 à 13h39
Après l'annonce du pass sanitaire obligatoire pour les adolescents de 12 à 17 ans, Gabriel Attal a annoncé une souplesse pour les enfants et ados cet été, pour les laisser profiter de leurs vacances en famille, sans avoir le poids de la non-vaccination. Olivier Veran a confirmé dans la soirée que la mise en application du pass sanitaire pour les mineurs est repoussée au 30 août 2021. Les députés ont eux choisi de reporter l'extension du pass aux adolescents à la fin septembre.

Alors que la vaccination est ouverte aux adolescents depuis le 15 juin seulement, nombre d'entre eux ne seront pas en mesure d'être totalement vaccinés, avec un délai de 15 jours après la seconde dose, au 21 juillet 2021. Ainsi, Gabriel Attal a indiqué, ce mardi 13 juillet 2021, que le gouvernement envisageait une tolérance sur la présentation du passeport sanitaire pour les adolescents âgés de 12 à 17 ans ; sa mise en application étant repoussée, pour cette tranche d’âge, au 30 août 2021.

Le porte-parole du gouvernement rappelle que « le vaccin est nécessaire, sûr et efficace pour les personnes entre 12 et 18 ans. » Il précise que « le pass sanitaire s’appliquera donc bien aux enfants dès l’âge de 12 ans » et ajoute « pour autant, nous sommes pragmatiques et comme toujours, nous ferons prévaloir le bon sens. Le nombre d’adolescents ayant reçu un schéma vaccinal complet est aujourd’hui faible, et il est hors de question de leur imposer à eux et à leur famille un été infernal en raison du pass sanitaire. »

Ainsi, le gouvernement est prêt à repousser l'obligation du pass sanitaire pour les adolescents au 30 août. Une date encore trop proche pour l'Assemblée nationale : les députés ont voté le report du pass à la fin septembre pour les adolescents. Ce 21 juillet, Jean Castex a confirmé que l'entrée en vigueur du pass sanitaire pour les adolescents ne se ferait pas avant le 30 septembre 2012.

Les membres du Parlement, réunis mardi 20 juillet, ont commencé à voter certaines mesures du projet de loi sur l'extension du pass sanitaire. Ces textes ne sont pas encore adoptés définitivement : ils vont passer par plusieurs votes et étapes. On sait cependant que les députés sont prêts à se montrer plus cléments face aux adolescents, soumis à une situation sur laquelle ils n'ont aucun contrôle.

Les députés ont choisi de repousser l'extension du pass sanitaire à la fin septembre pour les plus jeunes, arguant que « la vaccination n’est ouverte pour eux que depuis le 15 juin ». Guillaume Gouffier Cha, député LREM à l'origine de cet amendement soutenu par l'hémicycle, a donc réussi à éloigner ce délai pour les familles dépassées par ce virus qui évolue trop vite.

Certains élus de la majorité, comme la présidente de la commission des Lois Yaël Braun-Pivet, ont même demandé que les mineurs soient entièrement exemptés du pass sanitaire. Une proposition rejetée en bloc par Olivier Véran.

Le ministre a reconnu que le pass sanitaire est un « vilain concept », qu'il n'apprécie pas. Mais Olivier Véran insiste, il y a « urgence » : « la question très vite sera le pass sanitaire ou la fermeture complète. Une fermeture n’est pas plus simple à vivre que la mise en place du passe sanitaire dans des conditions strictes et le plus tôt possible. Ce n’est pas une question de délai ou cosmétique, c’est une urgence », avertit le ministre, dont les propos sont rapportés par la Voix du Nord.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche