Covid: un "risque majeur" si la 4e vague arrive en août, alerte le directeur de l'ARS Île-de-France

Par Caroline J. · Photos par My B. · Mis à jour le 28 juillet 2021 à 11h21 · Publié le 25 juillet 2021 à 11h34
Alors que le nombre de nouveaux cas de covid-19 progresse de nouveau en France, le directeur de l'Agence régionale de santé (ARS) d'Île-de-France redoute une arrivée précoce de la quatrième vague, notamment dès le mois d’août. Si tel est le cas, alors elle représentera un « risque majeur » pour les hôpitaux, selon Aurélien Rousseau qui s’est confié dans les colonnes du Journal du Dimanche.

La quatrième vague préoccupe chaque jour un peu plus les scientifiques et les autorités. Dans une interview accordée au Journal du Dimanche, ce 25 juillet, Aurélien Rousseau, le directeur de l'Agence régionale de santé (ARS) d'Île-de-France, redoute cette nouvelle vague. Selon lui, en cas d'arrivée précoce, début août, elle représentera alors un « risque majeur » pour les hôpitaux.

« Au bout de trois vagues, on n'a plus aucun doute : oui, il y a aura un impact sur les hôpitaux », affirme Aurélien Rousseau, précisant toutefois que « les projections des modélisateurs de l'épidémie sont plus incertaines que l'été dernier » dans la mesure où une partie de la population est désormais vaccinée.

« Le risque majeur, ce serait une arrivée précoce de la vague, en août, en période de pénurie d'effectifs. Si elle a lieu en septembre, les personnels seront plus nombreux à avoir repris, mais on n'évacue pas un an et demi de mobilisation en quelques semaines de congés » estime-t-il dans cette interview. 

Aussi, pour freiner cette 4e vague de contaminations, Aurélien Rousseau rappelle que « nous avons une arme massive: la vaccination ». « Chaque injection peut empêcher une entrée en réa dans un mois », affirme le directeur de l'ARS d'Île-de-France.

En déplacement en Polynésie française ce 25 juillet, Emmanuel Macron a lui aussi rappelé l’importance de se faire vacciner pour faire face à la progression du variant Delta dans le pays.

Macron annonce la création d'un statut de "mort pour le service de la République"Macron annonce la création d'un statut de "mort pour le service de la République"Macron annonce la création d'un statut de "mort pour le service de la République"Macron annonce la création d'un statut de "mort pour le service de la République" Pass sanitaire: Emmanuel Macron ”assume” ses décisions et appelle à se faire vacciner depuis Tahiti
En déplacement en Polynésie française ce dimanche 25 juillet 2021, Emmanuel Macron dit assumer totalement les décisions prises autour de l’extension du pass sanitaire, alors que 161 000 manifestants sont descendus dans la rue ce samedi pour dénoncer le projet de loi. Depuis Tahiti, le président de la République a également une nouvelle fois appelé à se faire vacciner contre le covid-19. [Lire la suite]

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche