Covid : Israël appelle à se préparer à une 4e dose de vaccin

Par Manon C. · Mis à jour le 6 septembre 2021 à 11h02 · Publié le 6 septembre 2021 à 11h02
Israël continue sa campagne de vaccination. Après avoir abaissé à 12 ans, la semaine passée, l'âge minimum pour recevoir une troisième dose de vaccin, le gouvernement israélien appelle à se préparer à une 4e dose.

Parmi les premiers pays à lancer sa campagne de vaccination dès le mois de décembre 2020, Israël fait, depuis quelques semaines, face à une recrudescence de nouvelles contaminations au Covid. Alors que plus de 5,5 millions de personnes ont reçu deux doses de vaccin, Israël doit en effet fait face à une nouvelle vague épidémique parmi les Israéliens non-vaccinés, mais aussi parmi les personnes vaccinées il y a plus de 6 mois. 

Le 19 août, le ministre de la Santé israélien Nitzan Horowitz annonçait baisser l'âge de la vaccination des 3e doses de vaccin Pfizer à 40 ans, puis à 12 ans, le 30 août dernier. "Aujourd'hui, nous élargissons la possibilité de recevoir le booster, la 3e dose du vaccin, à toute la population, à condition que 5 mois se soient écoulés depuis l'injection de la seconde dose" avait déclaré le directeur général du Ministère de la Santé, Nachman Ash.

Le Président israélien, Naftali Bennett, âgé de 49 ans, avait par ailleurs annoncé que lui-même se ferait injecter une troisième dose de vaccin. "J'appelle toutes les personnes correspondant aux critères du ministère de la Santé à se faire vacciner (...) il ne faut pas parier sur nos vies" avait-t'il déclaré. 

Israël continue sa campagne de vaccination, alors que 2,5 millions d'Israéliens ont déjà reçu une troisième dose, ce lundi 6 septembre, et appelle d'ores et déjà à se préparer à l'administration d'une quatrième dose de vaccin contre le Covid. "Le virus est là et continuera d'être là, nous devons également nous préparer à une quatrième injection." a déclaré le professeur Salman Zarka au micro de la radio Kan.

Et de poursuivre : "En pensant à cela et au déclin des vaccins et des anticorps, il semble que tous les quelques mois - cela pourrait être une fois par an, tous les cinq ou six mois - nous aurons besoin d'une nouvelle injection. Cela va être notre vie à partir de maintenant." 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche