Covid : La pandémie "loin d'être terminée" d'après le comité d'urgence de l'OMS

Par Manon C., Caroline J. · Photos par My B. · Mis à jour le 27 octobre 2021 à 13h18 · Publié le 27 octobre 2021 à 12h33
Alors que la pandémie de Covid ralentit dans de nombreux pays grâce à la vaccination, le comité d'urgence de l'OMS prévient, ce mardi 26 octobre, que la pandémie est "loin d'être terminée".

"La situation est encore incroyablement dynamique. Et elle est dynamique car nous n'avons pas le contrôle de ce virus." C’est ce qu’indiquait la responsable de la gestion de l'épidémie de Covid à l'Organisation mondiale de la Santé, Maria Van Kerkhove, le 5 octobre dernier lors d'échanges en direct sur les réseaux sociaux de l'OMS.

Bien que la circulation du virus ralentisse dans plusieurs pays, grâce à la vaccination, "nous ne sommes pas encore sortis d'affaire. Nous sommes complètement au milieu de cette pandémie. Mais où au milieu... nous ne le savons pas encore, car franchement nous n'utilisons pas les outils dont nous disposons actuellement pour nous rapprocher de la fin. Dans certaines villes nous voyons les unités de soins intensifs et les hôpitaux saturés et des gens qui meurent alors que dans les rues, les gens se comportent comme si (l'épidémie) était complètement terminée." alertait-elle. 

Ce mardi 26 octobre 2021, le comité d'urgence de l'OMS a également tenu à alerter quant au fait que la pandémie de Covid était "loin d'être terminée". Présidé par Didier Houssin, le comité d'urgence se réunit tous les trois mois afin de faire le point sur la situation sanitaire mondiale. Dans son dernier rapport publié ce mardi, le comité déclare que "si des progrès ont été réalisés grâce à une utilisation accrue des vaccins contre le Covid-19 et des traitements, l'analyse de la situation actuelle et les modèles de prévision indiquent que la pandémie est loin d'être terminée." 

Toujours d'après le comité d'urgence de l'OMS, "la pandémie constitue toujours un événement extraordinaire qui continue de nuire à la santé des populations du monde entier, présente un risque de propagation internationale et de perturbation du trafic international, et nécessite une réponse internationale coordonnée." 

Aussi, le comité appelle-t'il les Etats à "reconnaître tous les vaccins qui ont reçu l'autorisation d'utilisation d'urgence" de l'OMS, soit les vaccins Pfizer/BioNTech, Moderna, Sinopharm, Sinovac, Johnson & Johnson et Astrazeneca. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche