Vaccination des enfants : l'Académie de médecine recommande de ne vacciner que dans certains cas

Par Cécile D. · Publié le 17 novembre 2021 à 18h53
Faut-il vacciner les enfants de moins de 11 ans ? Oui, estime l'Académie de médecine, mais seulement dans certains cas. Selon l'institution, il n'est pas utile de vacciner tous les enfants de 5 à 11 ans.

Les Français de 12 à 112 ans sont encouragés à se faire vacciner pour lutter contre le Covid-19. Certains, les plus vulnérables, doivent également se soumettre à une troisième dose, s'ils souhaitent conserver leur pass sanitaire. En ce mois de novembre, le gouvernement tire la sonnette d'alarme : les indicateurs ne sont pas bons, la cinquième vague s'est installée en France.

Une question revient alors sur la table : les enfants de 5 à 11 ans doivent-ils se faire vacciner, pour que le virus soit enfin éradiqué ? Le sujet fait débat. Ce mercredi 17 novembre, dans un communiqué, l'Académie de médecine a donné sa recommandation. 

« L’Académie nationale de médecine recommande d’élargir l’immunisation contre [le] Covid-19 par le vaccin [de Pfizer-BioNTech] aux enfants à risque de formes graves en raison de comorbidités, quel que soit leur âge, ainsi qu’aux autres enfants vivant dans leur environnement familial et scolaire. » Elle ajoute qu'il serait également plus judicieux de vacciner « les enfants vivant dans l’entourage d’adultes vulnérables, en particulier les immunodéprimés et les personnes atteintes de maladies chroniques ». 

Cet avis est donné simplement à titre consultatif : l'Académie de médecine n'influence pas les choix du gouvernement en matière de décisions politiques et sanitaires.

Ailleurs dans le monde, la vaccination des jeunes enfants a déjà démarré, comme aux Etats-Unis, ou en Israël. En France, la question est encore loin d'être tranchée. Selon le président du Conseil scientifique : « Si une décision doit être prise ,  début d’année 2022 », a affirmé Jean-François Delfraissy sur France Inter ce mercredi. 

Les autorités sanitaires européennes sont pour le moment penchées sur ce dossier : elles doivent évaluer la balance bénéfice/risque du vaccin chez les jeunes enfants et analyser les données fournies par Pfizer lors de ses tests. De nombreuses semaines, voire de nombreux mois peuvent passer avant qu'un avis ne soit émis.

« L'urgence de la vaccination des enfants de 5-11 ans n'apparaît pas pour l'instant comme évidente en France », a indiqué la Société de pathologie infectieuse de langue française.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche