Covid : La Haute Autorité de santé confirme l’inefficacité des autotests salivaires antigéniques

Par Manon C. · Publié le 22 février 2022 à 11h04
La Haute Autorité de santé confirme l’inefficacité des autotests salivaires antigéniques, réalisés à domicile par l'acheteur, dans un avis rendu le 21 février 2022.

En avril 2021, la Haute Autorité de Santé se prononçait en défaveur du remboursement des autotests antigéniques salivaires pour dépister le Covid, soulignant le manque d'efficacité du procédé. Près d'un an plus tard, ce lundi 21 février 2022, la HAS maintient son avis défavorable envers ces tests salivaires rapides, effectués à domicile par l’acheteur. 

Pourtant, une étude publiée le 24 décembre dernier tendait à démontrer la fiabilité des tests salivaires dans la détection du variant Omicron. C'est d'ailleurs l'apparition de ce variant qui avait poussé le ministère de la Santé à demander un nouvel avis de la Haute Autorité de Santé sur la performance des tests antigéniques rapides salivaires ; le gouvernement ayant choisi cette méthode de dépistage dans les écoles, celle-ci étant moins douloureuse pour les enfants que les tests nasaux. 

Mais la HAS estime que les autotests salivaires montrent des performances "insuffisantes car la sensibilité retrouvée dans les études retenues est inférieure aux exigences de 50% chez les personnes asymptomatiques et 80% chez les personnes symptomatiques." écrit-elle dans son avis publié le 21 février.

L’autorité de santé maintient donc son avis défavorable à l’inscription de ces tests sur la liste des actes et prestations pris en charge par la Sécurité sociale

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche