Exposition Le Talisman de Sérusier au Musée d'Orsay : nos photos

Le musée d'Orsay consacre une exposition au Talisman de Sérusier, le tableau devenu l'icône des Nabis. Ce paysage aux formes simplifiées est une "prophétie de la couleur", et il est à redécouvrir au musée d'Orsay du 29 janvier au 28 avril 2019.

Pour l'exposition Le Talisman de Sérusier, une prophétie de la couleur, le Musée d'Orsay réunit plus de 60 œuvres de Paul Gauguin, Emile Bernard, Maurice Denis, Edouard Vuillard autour du chef d’œuvre de Sérusier, du 29 janvier au 28 avril 2019.

Peint en octobre 1888, le petit tableau (270x210mm) de Paul Sérusier sous la direction de Gauguin est devenu l’icône des Nabis grâce à sa peinture pure et abstraite. Pourquoi ? Comment ? L'exposition nous dévoile les coulisses de sa création à la lumière des dernières découvertes sur le tableau.

Le Talisman, Paul Sérusier, 1888 - Musée d'OrsayLe Talisman, Paul Sérusier, 1888 - Musée d'OrsayLe Talisman, Paul Sérusier, 1888 - Musée d'OrsayLe Talisman, Paul Sérusier, 1888 - Musée d'Orsay

Le premier à avoir raconté l’œuvre est Maurice Denis, son propriétaire, qui expliqua que l’œuvre était née lors d'une leçon de Gauguin à Sérusier, en plein air à Pont-Avent. Il aurait dit à Sérusier : "Comment voyez-vous cet arbre ? Il est bien vert ? Mettez donc du vert, le plus beau vert de votre palette ; et cette ombre, plutôt bleue ? Ne craignez pas de la peindre aussi bleue que possible. ».

On sait aujourd'hui que cette belle histoire, sur une leçon de peinture de Gauguin à Sérusier qui fit de l'élève l'un des maitres du mouvement des nabis, est fabulée. Reste que, Paul Sérusier, alors seulement âgé de 23 ans, a réalisé "Le Talisman", une œuvre synthétique qui met en exergue les éléments sur une simple planche de bois, une oeuvre qui a chamboulé l'art à Paris, et qui mérite bien une exposition, 130 ans après sa création.

Cette exposition présente l'impact important des conseils de Gauguin sur jeune Sérusier à travers sa correspondance avec Maurice Denis. On retrouve ainsi les travaux "théoriques" de Paul Sérusier, dont les peintures Cercle chromatique, les Dissonances chaudes/Dissonances froides et les ouvrages ABC de la Peinture, mais aussi de grandes oeuvres telles que Les Voiliers, régates, de Pierre Bonnard (vers 1932), le Portrait de Ker-Xavier Roussel dit Le Liseur de Edouard Vuillard (vers 1890) et La Madeleine au Bois d’amour d’Emile Bernard inspirées par Sérusier.

Madeleine au Bois d’amour, Emile Bernard, 1894 - exposition le Talisman de Sérusier au Musée d'OrsayMadeleine au Bois d’amour, Emile Bernard, 1894 - exposition le Talisman de Sérusier au Musée d'OrsayMadeleine au Bois d’amour, Emile Bernard, 1894 - exposition le Talisman de Sérusier au Musée d'OrsayMadeleine au Bois d’amour, Emile Bernard, 1894 - exposition le Talisman de Sérusier au Musée d'Orsay

Toutes ces œuvres ont en commun le travail de la couleur pure, difficile à capturer avec un appareil photo. On vous conseille sincèrement de découvrir cette exposition très agréable, quoique petite, qui donne à voire des teintes dorée sur les œuvres et le travail dense des paysages si bruts vus de loin.

Elodie D.
Dernière modification le 28 janvier 2019

Informations pratiques

Horaires
Du 29 janvier 2019 au 28 avril 2019

×

    Lieu

    62 rue de Lille
    75007 Paris 7

    Tarifs
    -26 ans UE : Gratuit
    tarif réduit : 11 €
    tarif plein : 14 €

    Âge recommandé
    Tout public

    Site officiel
    www.musee-orsay.fr

    Plus d'information
    Horaires : 9h30-18h sauf le lundi, nocturnes jeudis jusqu'à 21h45

    Réservez vos places
    Cliquez ici pour réserver

    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche