Je mange donc je suis, l'exposition au Musée de l'Homme - réouverture et prolongation

< >
Par Elodie D. · Photos par Elodie D. · Publié le 8 juin 2020 à 12h51 · Mis à jour le 8 juin 2020 à 13h25
Je mange donc je suis, c'est la grande exposition du Musée de l'Homme consacrée à l'alimentation qui rouvre le 24 juin et est prolongée jusqu'au 31 août 2020. À travers des expériences amusantes, le musée nous offre des clefs de compréhension sur notre mode d'alimentation et sur les enjeux à venir. Et comme rien n'illustre mieux l'alimentation qu'un bon repas, divers banquets sont proposés tout au long de l'année !

Quel rôle a joué l’alimentation dans notre évolution ? Pourquoi certains animaux ne sont-ils pas dans nos assiettes ? Depuis quand, dans les sociétés occidentales, les hommes doivent être forts et les femmes minces ? Venez découvrir tout ça pendant l'exposition Je mange donc je suis du Musée de l'Homme. Initialement prévue du 16 octobre 2019 au 1er juin 2020, l'exposition rouvre ses portes le 24 juin et est prolongée jusqu'au 31 août 2020.

Je mange donc je suis au Musée de l'HommeJe mange donc je suis au Musée de l'HommeJe mange donc je suis au Musée de l'HommeJe mange donc je suis au Musée de l'Homme

En 3 sections, l'exposition nous offre des réponses historiques, culturelles et biologiques sur l'alimentation. Pour cela, le musée se base sur les recherches des scientifiques du Muséum national d’Histoire naturelle.

La visite alterne connaissances scientifiques, débats de société et « surprises », comme la reconstitution de la table de l'Élysée, des extraits de L'aile ou la cuisse ou bien des rencontres avec des vaches plus vraies que nature !

La première salle questionne la nutrition dans ses aspects scientifiques, entre appréhension et besoins nutritionnels, mais aussi l'évolution de nos assiettes dans le temps, puis, c'est la facette sociale de l'alimentation qui est étudiée. On y comprend pourquoi les enfants sont si difficiles à 2 ans, mais aussi comment les sociétés décident du sort des animaux, qui peuvent, tour à tour, entrer dans la catégorie d'aliment, de compagnon ou d'être sacré.

Je mange donc je suis au Musée de l'HommeJe mange donc je suis au Musée de l'HommeJe mange donc je suis au Musée de l'HommeJe mange donc je suis au Musée de l'Homme

Puis, on arrive dans une drôle de salle avec de nombreuses reproductions de "salles à manger". On y retrouve, par exemple, une table de banquet avec ses lustres, une table japonaise à ras du sol, mais aussi un tapis oriental typique des dégustations de thé. On peut également y découvrir un bureau avec ordinateur dont l'écran diffuse des photos de gens mangeant en quelques minutes un repas au travail. Toute cette partie questionne la pratique du repas dans nos sociétés actuelles.

Je mange donc je suis au Musée de l'HommeJe mange donc je suis au Musée de l'HommeJe mange donc je suis au Musée de l'HommeJe mange donc je suis au Musée de l'Homme

Enfin, l'exposition traite des enjeux pour éradiquer la faim dans le monde. De la gourmandise et à la surconsommation animale, l'exposition veut aussi nous sensibiliser sur l'avenir de l'alimentation au XXIe siècle. Ces questions sont illustrées par le Caddie surdimensionné de Lilian Bourgeat, mais aussi par La Grande fontaine en chocolat de Gilles Barbier !

Je mange donc je suis au Musée de l'HommeJe mange donc je suis au Musée de l'HommeJe mange donc je suis au Musée de l'HommeJe mange donc je suis au Musée de l'Homme

L'exposition revient ainsi sur les pistes de recherche pour répondre à ce défi : organismes génétiquement modifiés, viande fabriquée en laboratoire, nourriture dématérialisée, insectes… Un focus est également fait sur les insectes, des aliments riches en protéines qui peuvent autant servir de ressource alimentaire cuisinée que de matière première (farines d’élevage, barres de protéines…).

Je mange donc je suis au Musée de l'HommeJe mange donc je suis au Musée de l'HommeJe mange donc je suis au Musée de l'HommeJe mange donc je suis au Musée de l'Homme

En plus de cette exposition, des dîners face à la Tour Eiffel sont proposés avec des thèmes différents à chaque fois. 5 décembre 2019, le premier rendez-vous culinaire portait sur Bien manger, l'alimentation à la Préhistoire.

Une exposition qui permet ainsi d'expliquer que, malgré un ancrage culturel de l'alimentation dans nos sociétés, nous devons à nouveau nous adapter afin de continuer de nourrir un nombre d'êtres humains en constante augmentation.

Informations pratiques

Dates et Horaires
Du 24 juin 2020 au 31 août 2020

×

    Lieu

    17 place du Trocadero
    75116 Paris 16

    Tarifs
    chomeurs, handicapés : Gratuit
    tarif réduit : 9 €
    tarif plein : 12 €

    Site officiel
    www.museedelhomme.fr

    Plus d'informations
    Horaires : 11h-19h sauf les mardis

    Réservez vos places
    Cliquez ici

    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche