La ballade de patti smith

Patti Smith « Land 250 » à la Fondation Cartier du 28 mars au 22 juin

Ces derniers temps, à la Fondation Cartier, Art et Rock’n’Roll riment ensemble. Ce choix d’exposition illustre la veine artistique qui est liée à cette musique. Bien plus que de simples mélodies, il suggère une attitude totale et une vision du monde à part. Après les expositions sur le cinéaste David Lynch, qu’on a pu découvrir comme artiste complet et celles sur les racines et la culture Rock, La Fondation Cartier nous propose d’explorer l’univers sensible de la rockeuse Patti Smith.

Icône rebelle et engagée, elle a troqué sa guitare en bandoulière pour un appareil photo. On la découvre ainsi aussi bien photographe que poète mélancolique. Symbole de la contre-culture des années 70 et amie du photographe controversé Robert Mapplethorpe (qui a signé la pochette de « Horses »), on est plongé dans l’atmosphère percutante et dynamique de la scène artistique de l’underground New Yorkais.

A la même époque que la Factory & Andy Warhol ou la Beat Generation, l’égérie punk suit une démarche artistique toujours en quête d’émotion, de revendications et d’instants poétiques. A travers ses textes, Patti Smith a donc porté le flambeau d’un rock énervé et exaltant alors qu’aujourd’hui, ses photos, dessins et peintures nous emmènent dans les couloirs du passé. Influencée par Hendrix, Dylan, Burroughs, Blake et Rimbaud entre autre, elle nous replonge sous forme d’un pèlerinage au contact de ses fantômes et essaie d’en capter les vibrations. La voilà revenant à ses premiers émois artistiques (poésie, littérature et dessin) bien avant la musique, puisqu’à ses débuts, Patti Smith récitait ses textes avant de les chanter accompagnés à la guitare.

Land 250, le titre de l’exposition, vient du nom de son polaroïd qui accompagne ses promenades solitaires, ses voyages et son quotidien depuis plus de 30 ans. En noir et blanc et avec simplicité, elle saisit le temps et sublime les images d’un passé sans nostalgie. L’exposition est composée de fragments du voyage au cœur de l’âme engagée de Patti Smith. Elle nous transporte véritablement au rythme de son rock lyrique et au son de sa voix. Si vous vibrez toujours aux premières notes de « Gloria », venez découvrir une autre facette artistique de la rockeuse américaine Patti Smith. En marge de l’exposition, la Fondation organise des soirées de concerts et programme le film documentaire « Dream of Life » réalisé par Steven Sebring.


Amandine F.
Dernière modification le 9 avril 2008

Informations pratiques

Lieu

261, boulevard Raspail
75014 Paris 14

Vous souhaitez communiquer sur Sortir À Paris ?
↪ Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises.
Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche