"Je suis touchée de la façon dont les Parisiens nous ont soutenus", l’interview d'Hélène Darroze

Par Manon C. · Photos par Manon C. · Publié le 24 novembre 2020 à 18h15 · Mis à jour le 24 novembre 2020 à 18h15
Invitée de l'émission culturelle de Sortir à Paris, 34 Live Champs-Elysées, la cheffe étoilée Hélène Darroze est revenue sur la situation de ses deux restaurants parisiens Joia et Marsan, entre innovations avec le click & collect, menus de fêtes en préparation et joie d'être soutenus, elle et ses équipes, par les Parisiens.

Depuis le premier confinement pour certains et depuis le reconfinement pour d'autres, de nombreux restaurants de la capitale ont trouvé des solutions pour continuer de régaler les gourmands et les gourmets de Paris. Une bonne partie a ainsi opté pour la livraison à la maison, mais de nombreuses tables ont également opté pour une autre solution : le click & collect. 

Vous êtes probablement habitué à la chose, désormais, mais on le rappelle tout de même, pour celles et ceux qui auraient passé les derniers mois sur la Lune : le click & collect vous permet de commander en ligne les bons petits plats qui vous font envie auprès de vos chefs préférés. Ensuite vous choisissez une date et un horaire et vous passez au restaurant chercher votre commande. Rien de plus simple ! 

Invitée de l'émission culturelle de Sortir à Paris, 34 Live Champs-Elysées, la cheffe Hélène Darroze est revenue sur le lancement du click & collect dans ses restaurants parisiens : Joia et Marsan. "Le confinement, ce n'est pas facile à vivre et à gérer tous les jours, mais on fait avec. On joue avec toutes les aides qu'on peut nous donner, et là je suis en train de travailler sur une offre de click & collect. J'espère arriver à faire quelque chose qui tienne la route et qui puisse aider Marsan à passer ce cap difficile. Et puis, on essaye de ne pas perdre le fil avec nos clients ; d'abord par les réseaux sociaux, en les informant, en leur communiquant des recettes, des conseils, et puis en leur disant ce qui va se passer dans le futur." 

En effet, la cheffe étoilée a lancé, durant le confinement, une offre de menus et de burgers en click & collect au restaurant Joia. "Continuez à nous soutenir quand on lance des offres" poursuit-elle, "J'ai lancé une offre de burgers dans mon restaurant, Joia, que je vais peut-être dupliquer sur Marsan pour multiplier le champ d'action, livrer un peu plus loin qu'un certain périmètre. N'hésitez pas à nous soutenir quand on a des tentatives de se réinventer un peu." 

La réalité, c'est que le confinement a été plus que bénéfique pour Hélène Darroze. "Ne pas être optimiste serait la pire des choses ; il faut se dire que c'est une vraie opportunité de réflexion - même si je me serais passée du 2e confinement ! Il faut qu'on privilégie de plus en plus une agriculture locale, de proximité, française" rappelle la cheffe.

Et de poursuivre : "On a la chance, sur ce second confinement, que les marchés restent ouverts. Nos producteurs sont là, sur les marchés ! Privilégiez les marchés aux grandes surfaces, ce sera toujours meilleur ! Encouragez ces petits producteurs sur les marchés. Mangez bien, on a le temps de cuisiner un peu plus, ça commence par le marché : bien acheter et soutenir les petits producteurs !"  

Avec les fêtes de fin d'année 2020 qui approchent, Hélène Darroze en a d'ailleurs profité pour nous glisser quelques exclusivités. Ouvrez grand vos oreilles et préparez vos papilles, car des menus de fêtes sont dans les tuyaux dans les restaurants parisiens de la cheffe Darroze. "On va rentrer dans une période festive, on voit ce qu'on peut mettre en place pour aider les Parisiens à passer des fêtes sympathiques au cas où les restaurants ne seraient pas ouverts (...) Des menus de fêtes sont en préparation ; on travaille sur deux volets, comme si on était ouverts". 

La cheffe s'est, par ailleurs, dite "très touchée de la façon dont les Parisiens et les Français en général ont su nous soutenir dès qu'on a rouvert nos portes. Ils étaient là, ils étaient au rendez-vous, ils étaient là pour nous. C'est sûr qu'ils avaient envie de sortir, mais ils étaient aussi là pour nous soutenir. C'est quelque chose qui m'a énormément touchée." 

Le mot de la fin, cheffe Darroze ? "C'est tous ensemble qu'on s'en sortira, pas individuellement. Serrons-nous les coudes ensemble. Profitez-en pour bien cuisiner, partagez ces moments avec votre famille - dans la cuisine au moment de cuisiner, et ensuite autour de la table, au moment de déguster. "

Et de conclure : "La meilleure façon d'aider les restaurateurs, c'est de ne pas nous abandonner quand on sera ouverts." Vous avez entendu la cheffe ! 

Informations pratiques

Lieu

Paris
75 Paris

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche