Paris : les stades et hippodromes restent fermés jusqu'au 22 juin

Par Alexandre G. · Publié le 28 mai 2020 à 20h11 · Mis à jour le 28 mai 2020 à 20h11
C'est officiel depuis ce jeudi 28 mai : les stades et hippodromes ne pourront pas rouvrir leurs portes au moins jusqu'au 22 juin, toutes zones confondues. A l'image des sports collectifs et de contacts, toujours interdits, le gouvernement considère que la "nature" de ces lieux n'est pas compatible avec les restrictions sanitaires de la phase 2 du déconfinement.

Pour l'heure, pas de réouverture pour les stades et hippodromes en France. Alors que le Premier ministre a présenté ce jeudi 28 mai 2020 les modalités de la phase 2 du déconfinement, les stades et hippodromes qui accueillent du public ne profitent pas, pour l'instant, de la levée progressive des mesures de confinement. Après le 22 juin, les hippodromes d'Auteuil, de Vincennes, d'Enghien, et les stades de FranceParc des Princes ou Stade Jean Bouin maintiendront leurs portes fermées. 

Pourtant, le chef du gouvernement s'est félicité des bons résultats de la première phase du déconfinement, en remerciant les citoyens pour leur "civisme" face à la situation. Dans le même temps, il a annoncé la réouverture des salles de sport, des gymnases et des piscines sur le territoire français dès le 2 juin en zone verte, et à partir du 22 juin pour les départements situés en zone orange

Sauf que les structures comme les stades ou les hippodromes, de par leur "nature" comme a précisé le Premier ministre, ne remplissent pas les conditions sanitaires à une éventuelle réouverture, et constituent aux yeux des médecins et de l'exécutif un risque trop important de contamination. En effet, les observateurs ont constaté que la propagation du virus s'était accrue dans des enceintes sportives importantes, avec des cas de contamination de masse dans des stades de football par exemple.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche