Coronavirus : Les aides du gouvernement pour le secteur du sport en France

Par Alexandre G. · Publié le 18 mai 2020 à 10h32 · Mis à jour le 18 mai 2020 à 10h46
Après avoir réunit les représentants de l'évènementiel sportif ce jeudi, la ministre des Sports a précisé les mesures de soutien à destination des entreprises du secteur du sport en France. Exonération "automatique" d'impôts jusqu'à juin, fonds de solidarité jusqu'à fin 2020, activité partielle, on fait le point.

"Le sport n'est pas prioritaire dans notre société". C'est ce que déclarait la ministre des Sports Roxana Maracineanu au micro d'RMC Sport, concernant les modalités de sortie du confinement pour le sport en France. Pourtant, face à la crise due à l'épidémie de coronavirus, la priorité des entreprises françaises du secteur du sport reste d'obtenir des aides. Pour mieux venir au secours d'un pan de l'économie gelé par la crise sanitaire, le gouvernement prévoit la mise en place de mesures exceptionnelles. 

Alors que les pertes estimées dans ce secteur se chiffrent à environ 20 milliards d'euros, le gouvernement a apporté des précisions sur ces aides à la suite du comité interministériel consacré au tourisme, qui se tenait ce mardi 12 mai, puis à la sortie de la réunion des représentants de l'évènementiel sportif, tenue ce jeudi à Matignon. Pour le droit à l'activité partielle, il est "prolongé dans les mêmes conditions qu'actuellement jusqu'à la fin du moi de septembre 2020". Au delà de cette date, le dispositif "restera ouvert selon des modalités aménagées".  

Aussi, le ministère a précisé une "exonération totale de cotisations sociales de mars à juin 2020 pour les TPE et PME les plus touchées" par la crise. En parallèle, c'est l'accès au fonds de solidarité qui "sera élargi à compter du mois de juin et jusqu'à la fin de l'année 2020", seulement "aux structures comptant jusqu'à 20 salariés et 2 millions d'euros de chiffre d'affaires". Par ailleurs, le ministère des Sports s'est engagé à ce que "le plafond des subventions" soit porté "de 5000 à 10 000 euros dès le mois de juin 2020", et à sensibiliser les collectivités territoriales dans le but de réduire les loyers et redevance d'occupation du domaine public pour les gérants d'équipements sportifs

A l'image des clubs de foot, paralysés depuis l'annonce des premières mesures de confinement, ou des entreprises du secteur du tourisme, de la restauration, de l'évènementiel ou de la culture, toutes confrontées à la même problématique, la mise en activité partielle se prolonge au-delà du 11 mai, qui peut maintenant être "individualiser" au sein d'une même entreprise, reste une excellente nouvelle à court terme. 

 

 

Par ailleurs, le fonds de solidarité à destination des entreprises touchées par la crise du Covid-19, qui permet de bénéficier d'aides d'urgence de la part de l'Etat, est également prolongé au-delà de la date officielle de déconfinement pour les entreprises du sport, et ce jusqu'à la fin de l'année 2020 . Ainsi, même si une entreprise du secteur n'est pas une TPE ou PME, elle peut obtenir ces aides.

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche