Le plan de relance du tourisme dévoilé par Edouard Philippe

Par Julie M., Elodie D., Manon C. · Photos par Elodie D. · Publié le 14 mai 2020 à 12h30 · Mis à jour le 14 mai 2020 à 14h45
Le gouvernement travaille sur le plan Marshall, un plan de soutien et de relance du tourisme en France, afin de d'aider ce secteur grandement touché par le Coronavirus et les mesures de confinement. Il vient d'être dévoilé ce jour, jeudi 14 mai.

Edouard Philippe annonce que "L’ensemble du gouvernement est très mobilisé sur le fait de développer le tourisme en France" car le pays accueille chaque année 90 millions de voyageurs internationaux. Il ajoute que "Le tourisme fait probablement face à la pire épreuve de son histoire moderne (…) son sauvetage est donc une priorité nationale."

Le Premier Ministre précise également que "Nous voulons éviter le risque d’une 2eme vague qui ruinerait les efforts consentis par tous les français durant ces deux mois de confinement." Il ajoute que l'on connaitra la date et les modalités de réouverture du secteur du tourisme dans la semaine du 25 mai en précisant que la réouverture des cafés et des restaurants est envisagée dès le 2 juin dans les départements qui sont et demeurent en vert avec respect des protocoles sanitaires.

Le Premier Ministre annonce que le plan Marshall est un plan de soutient exceptionnel autour de 2 grands axes :

  • Permettre au secteur de tenir bon en limitant les faillites
  • Tracer des perspectives

Il précise également que ce temps se déroule en 3 temps : 

  • Temps très court de l’urgence
  • Temps moyen du déconfinement
  • Long terme : reconquête de la place de la France dans le tourisme mondial.

Edouard Philippe précise que le fonds de solidarité instauré par le gouvernement est ouvert jusqu’à fin 2020 et pourra bénéficier aux entreprises allant jusqu'à 20 salariés. L'aide proposée par ce fonds pourra aller jusqu'à 10.000 euros.

Le Premier Ministre annonce la mise en place d'un nouveau dispositif de prêt : le prêt garanti par l'état Saison. Alors que les prêts classique prennent en compte 25% du chiffre d'affaire réalisé l'année précédente, le prêt Saison, dédié aux acteurs du tourisme uniquement, prend en compte les trois meilleurs mois de l'année précédent.

D'autre part, le directeur adjoint de la Caisse des Dépôts, Olivier Sichel, l'avait annoncé il y a deux jours, le gouvernement travaille actuellement sur la préparation d'un plan de soutien au secteur du tourisme, durement touché par la crise sanitaire due au Coronavirus.

Ce plan d'aide exceptionnel, passe de 250 millions à un milliard d'euros. Interrogé sur France Info, Olivier Sichel en avait dévoilé les grandes lignes : "C'est un programme de fonds propres [de 1,3 milliard d'euros] qui va être validé et arbitré par le comité interministériel du tourisme, cette semaine, qui est présidé par le Premier ministre. Et c'est ce qu'on appelle des fonds propres, ce n'est pas du prêt, parce qu'à un moment donné le prêt il faut le rembourser. C'est véritablement de l'investissement".

Cet argent viendrait de la BPI France, financé par le Livret A des français. Olivier Sichel précise "l'Etat deviendrait co-investisseur", pour renforcer le bilan des entreprises. Ce plan reste à définir, mais devrait aider les entreprises du tourisme qui sont à l'arrêt depuis le 16 mars dernier. Il concernerait des établissements allant du parc d’attraction à "l’association qui fait de l’accrobranche", "à l'exploitant de kayak". Par exemple, le Futuroscope bénéficierait d'un investissement de 10 millions d'euros, pour développer la création du Futuroscope 2.

Pour soutenir le redémarrage de l'industrie du tourisme, Edouard Philippe annonce un plan d’investissement d'1,3 milliards d’euros apportés par la caisse des dépôts et par BPI France porté à 7 milliards d’euros avec les investissements privés. Le tout accompagné de mesures visant à relancer le marché comme le fait que l’Etat permette aux collectivités locales de mettre en place un allégement des taxes de séjour, par exemple.

Les banques proposent également un report des mensualités de tous les prêts des entreprises du secteur qui passe de 6 à 12 mois.

Le plan présenté par le Premier Ministre prévoit également l'exonération des cotisations sociales patronales tant que les entreprises sont fermées ainsi que le maintient du chômage partiel au moins jusqu’à fin septembre et au delà si les activités reprennent trop lentement.

Au final, Edouard Philippe annonce un engagement de plus de 18 milliards d’euros pour les finances publiques afin de soutenir le tourisme. Pour rappel, le tourisme représentait 10% du PIB de la France en 2019, pour 22 milliards de recettes et 4 millions d'emplois (directs et indirects). Au 22 avril, le tourisme francilien avait perdu plus d'un milliard d'euros, en un seul mois, et les annonces ne vont pas dans le sens d'un retour à la normale avant l'été.

A l'échelle mondiale, le nombre de touristes internationaux pourrait reculer de 60 à 80% en 2020, et faire perdre plus de 100 à 120 millions d'emplois directs dans le tourisme, selon l'organisation mondiale du tourisme.

Concernant les vacances, le Premier Ministre annonce que les Français pourront partir en vacances en France métropolitaine (hexagone et outre mer) au mois de juillet et au moins d’aout. Il ajoute également que l'on peut réserver ses vacances sans risque puisque que l'état prévoir un remboursement intégral des réservations en cas d’annulation liées à la covid-19 ou à l’évolution de l’épidémie.

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche