Ligue 1 : la LFP approuve un format à vingt clubs pour la saison 2020-2021

Par Alexandre G. · Photos par Alexandre G. · Publié le 23 juin 2020 à 16h11 · Mis à jour le 23 juin 2020 à 16h11
L'Assemblée Générale de la Ligue de Football Professionnel se réunissait ce mardi 23 juin au matin pour statuer sur le format de la Ligue pour la saison prochaine. Les clubs ont voté à 74,49% pour le maintien d'une Ligue 1 à vingt clubs. Amiens et Toulouse sont bien relégués en Ligue 2, malgré les recours.

La Ligue 1 se jouera bien à vingt clubs la saison prochaine. La LFP devait statuer ce mardi 23 juin au matin lors de son Assemblée Générale à propos du maintien d'une Ligue 1 à vingt clubs pour la saison 2020-2021. Le Conseil d'Etat avait préconisé une réflexion à ce sujet, suite aux réclamations des clubs d'Amiens et Toulouse, relégués malgré les circonstances exceptionnelles de fin de saison due à l'épidémie de coronavirus

À l'issue du vote, 74,49% des responsables présents ont penché en faveur d'un format classique, d'une Ligue 1 à vingt clubs, et non pas 22 comme l'avait laissé penser le dernier avis du Conseil d'Etat à ce sujet. La plus haute juridiction française avait considéré que le recours d'Amiens et Toulouse, tous deux respectivement 19e et 20e du championnat , était légitime du fait de nombreux éléments. 

La LFP indique dans un communiqué que "ce vote est intervenu après un examen approfondi des enjeux sportifs d'une Ligue 1 à 20, 21 ou 22 clubs sur le calendrier des compétitions 2020-2021 et les conséquences sur la santé des joueurs". Aussi, l'instance souligne que l'assemblée s'est intéressée aux "impacts financiers" d'une telle décision, notamment au sujet de "la répartition des droits audiovisuels ainsi que sur les répercussions contractuelles avec les diffuseurs de la Ligue 1". Le Conseil d'Administration de la LFP doit d'ailleurs ce même mardi 23 juin adopter définitivement le calendrier général des compétitions pour la saison 2020-2021. 

En attendant que le calendrier soit entériné, le club d'Amiens a d'ores et déjà promis d'engager de nouveaux recours, dans le cas où l'instance dirigeante du football français n'irait pas dans son sens. Peu importe les nouvelles conventions engagées par la LFP et la FFF, le club picard pourra dans tous les cas contester sa relégation devant le Conseil d'Etat pour obtenir un dédommagement. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche