Vendée Globe : Yannick Bestaven est déclaré vainqueur de la 9e édition, le podium final

Par Caroline J. · Publié le 28 janvier 2021 à 08h18 · Mis à jour le 28 janvier 2021 à 13h27
Clap de fin pour le Vendée Globe ! Les premiers skippers sont arrivés aux Sables-d’Olonne après près de trois mois passés en solitaire en mer. Si Charlie Dalin a franchi la ligne d’arrivée en premier, le navigateur français de 48 ans Yannick Bestaven sort grand vainqueur de cette 9e édition du Vendée Globe, grâce aux fameuses compensations horaires.

Des traits tirés, mais un immense sourire pour les premiers skippers du Vendée Globe après avoir franchi la ligne d’arrivée aux Sables-d’Olonne. Le tour du monde à la voile s’est achevé pour une partie des 33 navigateurs encore en course ce jeudi 28 janvier au matin. Si la pandémie de Covid a imposé une arrivée à huis clos, le préfet de Vendée avait toutefois donné son feu vert pour qu’une haie d’honneur accueille les premiers valeureux marins, arrivés au bout de cette incroyable course de plus de 80 jours.

Mais alors, qui remporte cette 9e édition du Vendée Globe ? Si Charlie Dalin est le premier à avoir franchi la ligne d’arrivée le 27 janvier à 20h35, suivi de Louis Burton, quatre heures plus tard, et enfin de Yannick Bestaven le 28 janvier à 4 heures 19 minutes et 46 secondes, le classement final est quelque peu bousculé en raison des compensations horaires, obtenues par trois skippers après avoir aidé Kevin Escoffier lors de son naufrage.

Ainsi, Yannick Bestaven a reçu 10h15 de compensation horaire. Boris Herrmann est lui crédité de 6 heures, alors que Jean Le Cam bénéficie de 16h et 15 minutes de bonus.

Bien que Yannick Bestaven soit arrivé très exactement 7 heures, 53 minutes et 59 secondes derrière Charlie Dalin, ces heures de compensation permettent ainsi au skipper français de 48 ans d’être sacré grand vainqueur de ce Vendée Globe 2020-2021 et de boucler son tour du monde en 80 jours, 13h59 et 46 secondes. 


Yannick Bestaven, également vainqueur de la Transat 6.50 en 2001 et deux fois vainqueur de la Transat Jacques-Vabre, succède ainsi à Armel Le Cléac'h, actuel détenteur du record de la course, en 74 jours, 3 heures 35 minutes et 46 secondes.

"J'ai l'impression de vivre un rêve, d'halluciner", a déclaré le vainqueur de cette 9e édition du Vendée Globe. "Ça fait bizarre, on passe de la solitude totale à cette fête, ces lumières. C'est un bonheur. Je ne réalise pas encore ce qui se passe, c'est un rêve d'enfant qui se réalise", a-t-il ajouté depuis son bateau. 

 

De son côté, l'Allemand Boris Herrmann aurait pu s’imposer grâce à ses 6h de compensation, mais son monocoque a malheureusement heurté un bateau de pêche mercredi soir. 

Derrière Yannick Bestaven, qui monte donc sur la première marche du podium, on retrouve Charlie Dalin, suivi de Louis Burton.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche