JO de Tokyo : Les spectateurs venus de l'étranger pas autorisés à assister aux épreuves

Par Alexandre G., Manon C. · Publié le 20 mars 2021 à 14h28 · Mis à jour le 20 mars 2021 à 14h28
Les organisateurs des prochains Jeux Olympiques de Tokyo, initialement prévus à l'été 2020 puis décalés d'un an, ont d'ores et déjà décidé de maintenir l'évènement mais sans le moindre spectateur venu d'un pays étranger. Pour des raisons sanitaires évidentes liées à l'épidémie de Covid-19, le Comité d'organisation des JO de Tokyo et les autorités japonaises viennent, en effet, de confirmer, ce samedi 20 mars, que les spectateurs venus de l'étranger ne seraient pas autorisés à assister aux épreuves.

Le doute planait depuis quelques jours, favorisé par des déclarations du Comité d'organisation des Jeux olympiques de Tokyo 2020C'est désormais acté : les spectateurs venus de l'étranger ne pourront pas assister aux JO de Tokyo. Les jeux paralympiques, organisés du 24 août au 5 septembre 2021, sont, par ailleurs, eux-aussi concernés par cette nouvelle mesure.

"Afin de clarifier la situation pour les détenteurs de billets vivant à l’étranger et de leur permettre d’ajuster leurs plans de voyage à ce stade, les parties côté japonais sont arrivées à la conclusion qu’ils ne pourront pas entrer au Japon au moment des Jeux", ont ainsi déclaré les responsables olympiques et les autorités japonaises. 

Le 9 mars dernier, l'agence de presse Kyodo révélait déjà que les organisateurs des olympiades décalées à l'été 2021 des suites de la crise sanitaire liée à l'épidémie du Covid-19 avaient l'intention de ne laisser que les locaux accéder aux sites d'épreuves. 

Ce plan sanitaire qui interdit à n'importe quel spectateur étranger d'assister aux épreuves olympiques répond à plusieurs exigences. D'abord, cette solution permettra de limiter les risques de propagation du Covid-19 au sein du Village olympique et des sites désignés pour accueillir les multiples épreuves au programme des JO

Ensuite, restreindre l'accès des JO de Tokyo 2020 aux seuls Japonais est clairement un geste allant dans le sens du public. Depuis le report des Jeux et la résurgence de l'épidémie au Pays du Soleil Levant et partout dans le monde, avec notamment l'arrivée des nouveaux variants du coronavirus, les Japonais sont en majorité hostile à la bonne tenue de l'évènement à portée internationale. Ces derniers craignent que les conséquences sanitaires soient bien trop lourdes pour le pays et la population tout entière. Et que les risques liés à la venue d'un public de l'étranger échappent au contrôle des organisateurs. 

D'ailleurs, pour les Japonais, la sécurité sanitaire reste "la priorité", comme l'a confirmé la présidente du Cojo de Tokyo 2020 Seiko Hashimoto lors d'une conférence de presse, la veille des révélations. 

De fait, les épreuves des JO de Tokyo se dérouleront devant un public japonais, même si la décision d'un huis clos n'a, toujours pas, été écartée par les organisateurs. D'autres mesures concernant les jauges devraient être prises courant avril. 

Tokyo 2021 : la majorité des habitants opposés aux Jeux Olympiques selon un sondageTokyo 2021 : la majorité des habitants opposés aux Jeux Olympiques selon un sondageTokyo 2021 : la majorité des habitants opposés aux Jeux Olympiques selon un sondageTokyo 2021 : la majorité des habitants opposés aux Jeux Olympiques selon un sondage Tokyo 2021 : une large majorité de Japonais opposés aux JO
Un récent sondage réalisé par des agences de presse japonaises indique que 80% des Japonais sont désormais opposés à l'organisation des Jeux olympiques dans leur capitale, après un premier report en raison de l'épidémie de coronavirus. Le spectre de l'épidémie refait surface au pays du Soleil levant, alors que l'état d'urgence a été décrété et que la situation sanitaire internationale est toujours aussi préoccupante.

JO de Tokyo : sur le parcours de la flamme olympique, des spectateurs mais pas d'acclamationsJO de Tokyo : sur le parcours de la flamme olympique, des spectateurs mais pas d'acclamationsJO de Tokyo : sur le parcours de la flamme olympique, des spectateurs mais pas d'acclamationsJO de Tokyo : sur le parcours de la flamme olympique, des spectateurs mais pas d'acclamations JO de Tokyo : sur le parcours de la flamme olympique, des spectateurs mais pas d'acclamations
Les organisateurs des JO de Tokyo, initialement prévus à l'été 2020 puis décalés d'un an en raison de la crise sanitaire, ont annoncé que les spectateurs seraient autorisés sur le parcours de la flamme olympique, mais que les acclamations et cris seront formellement proscrits. Le relais de la torche symbolique doit partir de Fukushima le 25 mars prochain.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche