Tokyo 2021 : le maintien des JO "peu vraisemblable" selon le président du Cojo de Londres

Par Alexandre G. · Publié le 20 janvier 2021 à 12h14 · Mis à jour le 20 janvier 2021 à 12h15
Alors que les JO de Tokyo sont censés démarrer le 23 juillet 2021 dans la capitale nippone, Keith Mills, l'ancien président adjoint du Comité d'organisation des JO de Londres 2012, ne voit pas comment les organisateurs pourraient maintenir l'évènement compte tenu de la situation sanitaire. Selon lui, l’annulation ou le report seraient inévitables.

Va-t-on pouvoir assister aux JO de Tokyo cet été ? Initialement prévus à l'été 2020, puis décalés en raison de la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19, le Comité d'organisation des JO de Tokyo 2021 prévoit de maintenir l'évènement à portée internationale entre le 23 juillet 2021 et le 8 août 2021

Seulement, d'autres voix du milieu olympique s’élèvent et ne dissimulent plus leurs sérieux doutes quant à la bonne tenue de la compétition qui réunit tous les quatre ans le gratin des athlètes et sportifs du monde entier. Pour Keith Mills, ancien président adjoint du Comité d'organisation des Jeux olympiques de Londres 2012, la tenue des JO de Tokyo en 2021 semble "peu vraisemblable" confie l'ex-responsable à la BBC ce mardi 19 janvier 2021. Selon lui, l'annulation reste la meilleure option à choisir, principalement en raison de la dangereuse évolution de l'épidémie du Covid-19

Cependant, les organisateurs restent bien déterminés à maintenir les JO de Tokyo dès cet été 2021. Pour le moment... À l'heure actuelle, le Japon a déclaré l'état d'urgence sanitaire sur l'ensemble de son territoire, dans le but de freiner l'avancée du Covid-19. Toujours selon l'ancien président du Cojo de Londres 2012, "en voyant l'épidémie dans le monde, en Amérique du Sud, en Amérique du Nord, en Afrique, en Europe, ça me semble improbable" conclut-il.

D'ailleurs, quand Keith Mills il se projette "à la place des organisateurs", les projections sont extrêmement pessimistes. "Je ferais des plans pour une annulation, et je suis sûr qu'ils le font, mais je pense qu'ils attendront vraiment le dernier moment pour le décider au cas où la situation s'améliorerait", témoigne l'ancien responsable. En revanche, si l'on se fie aux propos du président actuel de World Athletics, la fédération internationale d'athlétisme, il reste encore quelques notes d'espoir. "Je pense que les Jeux auront lieu, mais qu'ils seront différents", affirme le responsable à Sky News ce même jour. Pour les Japonais, les JO ne doivent pas avoir lieu. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche