Coronavirus : immunité collective, les variants ont changé la donne

Par Rizhlaine F. · Photos par My B. · Publié le 1 mars 2021 à 12h32 · Mis à jour le 4 mars 2021 à 15h11
L'apparition des variants influence grandement la lutte contre l'épidémie de coronavirus, remettant ainsi en question certaines conclusions scientifiques. Désormais, l'immunité collective est fixée à 80% d'individus immunisés.

La menace de variants aura décidément changé la donne dans le combat contre l'épidémie de coronavirus. Ces derniers, plus transmissibles que la souche dite historique de la covid 19, seraient ainsi responsables du taux élevé des contaminations en France. Le variant anglais est en passe de devenir la souche dominante sur le territoire français et représentait déjà près de la moitié des contaminations au 25 février 2021. Alors que les campagnes de vaccinations sont lancées à travers le monde, la propagation des variants représentent ainsi un défi à part entière. Leur apparition peut par exemple remettre en question l'efficacité d'un vaccin. 

Ainsi les scientifiques doivent revoir certaines de leurs conclusions. C'est le cas de la question de l'immunité collective, seuil à partir duquel l'épidémie pourrait s'éteindre. Jusque là on estimait que pour l'atteindre, il fallait que 60% de la population soit immunisée face au virus, que ce soit suite à une contamination ou par le biais de la vaccination. Cependant dans un entretien accordé au Journal du Dimanche Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé,  indique que ce pallier a été revu à la hausse en raison des variants. Désormais, l'immunité collective est fixée à 80%. Il indique par ailleurs qu'actuellement "entre 15 et 20% de la population française est immunisée et 5% est vaccinée ". 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche