Rock En Seine 2018 : retour sur la journée du samedi 25 Août

Liam Gallagher, Anna Calvi ou encore Thirty Seconds to Mars. Cette seconde journée de Rock en Seine, édition 2018, était placée sous le signe du rock avec au final de très beaux moments musicaux vécus tout au long de cette journée du samedi 25 août au Domaine National de Saint Cloud.

C’était un pari risqué… Celui d’offrir au hip hop une plus grande place au sein de la programmation de Rock En Seine avec notamment la présence de PNL, Macklemore, Post Malone… Mais ce choix assumé par Marion Gabbaï, la nouvelle programmatrice du festival, et le manque de têtes d’affiche fédératrices n’auront pas eu les effets escomptés…

C’est une triste évidence dès notre arrivée sur le site du Domaine National de Saint Cloud ce samedi 25 août 2018. Les allées sont plus fluides que les années précédentes permettant ainsi de circuler plus facilement d’une scène à une autre. Moins de monde devant les buvettes ou aux toilettes également. La foule sera toutefois plus abondante sur le site du festival aux alentours de 20h30.

Mais en attendant, on profite de l’agréable ambiance pop rock planante offerte par les américains de Cigarettes After Sex pour se mettre en jambe. Greg Gonzalez et ses compères n’ont pas chômé cette année. Le groupe termine actuellement sa tournée européenne avant de rejoindre les Etats-Unis pour de nouveaux shows. Le quatuor de Brooklyn a séduit nos oreilles avec des mélodies simples mais efficaces nous faisant voyager sur les longues routes américaines…

Rock En Seine 2018Rock En Seine 2018Rock En Seine 2018Rock En Seine 2018

La suite se fait sur la scène de la Cascade avec la talentueuse Anna Calvi. A la tête d’un nouvel et troisième opus baptisé "Hunter" (dans les bacs le 31 août 2018), la chanteuse et musicienne britannique nous a bel et bien offert une bonne leçon de rock façon girl power !

Rouge à lèvres étincelant et lunette de soleil sur le nez, Anna Calvi semble déterminée à tout donner pour séduire l’assemblée.

En plus d'être une guitariste hors pair, Anna Calvi, c’est aussi une voix ; puissante et douce à la fois. On se laisse totalement envoûter et séduire par sa performance livrée sur son nouveau single « Don’t Beat the Girl Out of my Boy » où Anna Calvi semble comme possédée. Sa voix, toujours d’une justesse irréprochable, tient jusqu’à la dernière note cherchée au plus profond d’elle-même. C’est au sol, à terre, qu’elle termine le morceau, semblant être totalement vidée comme après un match de boxe.

Toujours armée de sa guitare, une Fender Telecaster, Anna Calvi se relève pour nous mettre à nouveau KO sur les morceaux « Suzanne & I », « As A Man » et « Desire » avant un final en apothéose sur « Ghost Rider », une reprise de Suicide. Sons électro et riffs de guitare assurés à la perfection par l’artiste se marient à merveille pour offrir un pur moment de rock’n’roll rendu possible grâce au talent incontestable d’Anna Calvi, la nouvelle reine du rock britannique!

Rock En Seine 2018Rock En Seine 2018Rock En Seine 2018Rock En Seine 2018

Après une telle prestation, on est en droit de se demander si la suite sera aussi jouissive… Pour cela, on se rend du côté de la scène du Bosquet pour découvrir Insecure Men. Et la bonne surprise est au rendez-vous ! Il faut dire que derrière ce nom se cache Saul Adamczewski, connu pour être le guitariste et songwriter du groupe totalement déjanté de Fat White Family, également programmé à Rock en Seine ce 25 août 2018.

Pour Insecure Men, Saul Adamczewski s’est entouré de ses anciens copains de classe, comme Ben Romans-Hopcraft (lui-même à la tête du groupe Childhood). Pour couronner le tout, le premier opus de Insecure Men a été produit par Sean Lennon. Au final, on découvre sur scène un groupe soudé livrant des sonorités à la fois glam et pop synthétique entraînantes.

Rock En Seine 2018Rock En Seine 2018Rock En Seine 2018Rock En Seine 2018

La suite ? Direction bien évidemment la Grande Scène pour remonter le temps et se retrouver au beau milieu des années 90’s grâce à la voix et aux tubes de Liam Gallagher, ex moitié d’Oasis.

Si aujourd’hui les deux frères ennemis font bande à part avec leur projet respectif, Liam et Noel Gallagher ne peuvent s’empêcher d’interpréter à chacune de leur performance des tubes de leur mythique groupe. Et ça, le public le sait bien et l’attend avec impatience. Pendant un peu moins d’une heure quinze, Liam Gallagher a donc alterné morceaux extraits de son premier opus solo baptisé "As You Were" paru en 2017 mais aussi singles de Beady Eye et bien évidemment hits d’Oasis.

Sans surprise, l'euphorie du public était là, bien présente, lorsqu’ont retenti « Rock 'n' Roll Star », « Morning Glory », « Some Might Say », « Champagne Supernova », « Whatever », « Supersonic », « Cigarettes & Alcohol » sans oublier le tube devenu un hymne pour beaucoup « Wonderwall ».

Un set qui a fait du bien aux souvenirs mais qui a bien évidemment rappelé la triste séparation d’Oasis ici même, à Rock En Seine, en 2009…

Rock En Seine 2018Rock En Seine 2018Rock En Seine 2018Rock En Seine 2018

A peine le temps de se remettre de nos émotions qu’il nous faut rejoindre la scène de la Cascade pour découvrir Charlotte Gainsbourg et son set à la fois très visuel et rythmique.

Tout le monde le sait, la scène n’a jamais été une partie de plaisir pour l’artiste Française. Pour autant, ce samedi 25 août au soir, Charlotte Gainsbourg a livré une très belle performance autour de son dernier opus intitulé "Rest", produit au côté de l’artiste électro SebastiAn. Entourée de ses musiciens, tous vêtus d’une veste en jean, Charlotte débute le set derrière le piano, comme pour mieux se cacher.

Des sonorités électro pop rock envahissent alors la scène et entraînent le public à se dandiner sur les titres « Ring‐a‐Ring o' Roses », « Deadly Valentine » ou encore « I'm a Lie ».

Mention spéciale autour des arrangements proposés sur les précédents tubes de Charlotte Gainsbourg « Heaven Can Wait » et « The Songs That We Sing ». Deux titres qui s’incorporent ainsi parfaitement à la set list et à l’univers du dernier album.

Moment spécial lorsque retentit le titre « Kate », consacré à sa sœur décédée, et à qui elle dédie d'ailleurs l'album "Rest" et ce concert. Moment nostalgique sur le mémorable « Charlotte For Ever », un morceau sorti en 1986.

Charlotte Gainsbourg s’octroie également une reprise réussie de Kanye West, « Runaway ».

Pour finir, Charlotte Gainsbourg nous hypnotise en interprétant le cultissime « Lemon Incest », tout en douceur et en subtilité. Sourires aux lèvres, Charlotte et ses acolytes semblent ravis et le public aussi !

Rock En Seine 2018Rock En Seine 2018Rock En Seine 2018Rock En Seine 2018

On termine la soirée en allant prêter une oreille curieuse à Thirty Seconds To Mars, mené par le chanteur-acteur américain Jared Leto, et son frère Shannon. Si le groupe Californien a connu ses heures de gloire au début des années 2000 avec notamment la sortie de leur premier opus éponyme en 2002 suivi de "A Beautiful Lie" en 2005, Thirty Seconds To Mars semble moins surfer sur la vague du succès depuis plusieurs années.

Pour autant, TSTM, pour les intimes, peut toujours compter sur sa communauté de fans, bien présente ce samedi soir, avec leur t-shirt, sweat et drapeau à l’effigie du groupe. On comprend donc mieux pourquoi Jared et son frère font partie des têtes d’affiche de ce samedi 25 août.

Ce qui frappe tout d’abord, c’est la simplicité de la scénographie avec cette scène totalement dénouée de décor pour laisser Shannon et sa batterie au cœur de la scène. De son côté, Jared Leto mise sur le côté mystique avec ses cheveux longs et son impressionnante barbe puis sa longue toge.

Malgré l’énergie de Jared et sa complicité indéniable avec le public, Thirty Seconds To Mars peine à convaincre musicalement. A la tête d’un nouvel opus baptisé "Monolith Tour", le groupe a sans surprise fait honneur aux morceaux extraits de ce disque : « Kings and Queens », « This is War », « Do or Die », « Monolith », « Up in the Air »… Des titres malheureusement moins rock qu’à leur début… La sauce a du mal à prendre et certains festivaliers prennent petit à petit la poudre d’escampette avant même la fin du show…

Rock En Seine 2018Rock En Seine 2018Rock En Seine 2018Rock En Seine 2018

Suite et dernière journée de Rock En Seine ce dimanche 26 août avec le rappeur américain Macklemore et l’électro des Français de Justice

Caroline J.
Dernière modification le 26 août 2018

Informations pratiques

Lieu

Domaine national de Saint-Cloud
92210 Saint Cloud

Site officiel
www.rockenseine.com

Vous souhaitez communiquer sur Sortir À Paris ?
↪ Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises.
Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche