This page is not available in your language, please, choose yours

Le Festival nordique au Théâtre National de Chaillot

Publié le 12 novembre 2017 Par Marine S.
festival nordique

Infos pratiques


1 Place du Trocadéro
75116 Paris 16

Au cœur du mois de janvier, le Théâtre National de Chaillot branche ses projecteurs sur les pays du nord de l'Europe, présentant une courte mais pointue sélection de spectacles venus tout droit d'Islande, de Norvège, de Suède, de Finlande et du Danemark. Demandez le programme !

  • Soirée d'ouverture du Festival Nordique 

Alan Lucien Øyen ...and Carolyn, Fredrik Stattin Ingmar Bergman dans l'œil des chorégraphes, le 16 janvier 2018.

Pour débuter son festival qui met le nord à l'honneur, le Théâtre National de Chaillot fait la part belle au cinéma tout autant qu'à la danse. Au programme, un ballet du chorégraphe norvégien Alan Lucien Øyen qui s'appuie sur des extraits du film American Beauty de Sam Mendes, puis la projection des différents ballets nordiques et du moyen-métrage Ingmar Bergman dans l’œil des chorégraphes, un film où cinq chorégraphes rendent hommage au réalisateur suédois.

  • Ballet Cullberg, Jefta van Dinther

Protagonist, du 17 au 21 janvier 2018.

Le chorégraphe Jefta van Dinther, qui partage son temps entre Stockholm et Berlin, a créé Protagonist pour le Ballet Culberg, compagnie de danse contemporaine suédoise fondée à la fin des années 60. Dans l’ambiance électro de David Kiers, le ballet réunit énergie, ondulations et sensualité, autant de sensations insufflés à une communauté d’individus saisis par un mouvement perpétuel.



  • Tero Saarinen

Morphed, du 18 au 20 janvier 2018

Après le succès de son Borrowed Light, le chorégraphe Tero Saarinen fait son grand retour en France accompagné de sept danseurs. Dans Morphed, Tero Saarinen questionne le changement, la sensualité, la masculinité, la virilité. 


 

  • GöteborgsOperans Danskompani, Alan Lucien Øyen

Kodak, du 25 au 27 janvier 2018

Kodak, comme le nom de cette entreprise américaine qui vend des appareils photos et autres pellicules. Qu'est devenue la société, comment a-t-elle changée, qu'est ce que le "selfie" vient faire dans tout ça ? Faisons-nous passer l'illusion avant la réalité ? Aidé par des icônes de la pop culture américaine qui viennent se faufiler sur scène, Alan Lucien Øyen a conçu un ballet pour dix danseurs du GöteborgsOperans Danskompani.

  • Bára Sigfúsdóttir / I. C. Johannessen / Himherandit

Tide / Scheherazade / Thewomanhouse, du 25 au 27 janvier 2018

Spectacle en trois temps, le programme est composé de Tide de Bára Sigfúsdóttir et Eivind Lønning, une pièce qui donne aux corps une totale liberté de gravitation ; d'Ina Christel Johannessen et sa Schéherazade moderne porté par le Ballet de Norvège ; d'Andreas Constantinou, âme dansante du collectif Himherandit, qui réfléchit le genre et le monde dominé par le masculin.

 

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement