Trottinettes électriques à Paris : la mairie vote des nouvelles régulations

La Mairie de Paris veut limiter le nombre de vélos, scooters et trottinettes électriques en libre-service et a voté des mesures lors du Conseil de Paris ce mercredi 3 avril 2019. Amende pour les utilisateurs qui ne respectent pas le code de la route, délimitation de zones de stationnement, redevance pour les entreprises, voici ce qui va changer.
Cela fait plusieurs semaines que la Mairie de Paris tente de contrôler les usages des scooter, vélos, trottinettes en libre-service (free-floating). Il faut dire que l'arrivée des nouvelles entreprises de transport léger partagé à Paris s'est fait assez rapidement, sans trop que l'on comprenne comment.

En à peine 3 ans, on a vu apparaitre plus de 15.000 vélos, scooters et trottinettes à utiliser à sa guise, après avoir payé en quelques clics sur une application... Si l'idée est louable (on se souvient tous des galères pour garer son Vélib sur des bornes remplies ou inutilisables), il faut dire que les dérives sont vite arrivées.

visuel vélo libre-servicevisuel vélo libre-servicevisuel vélo libre-servicevisuel vélo libre-service

Trottinettes lâchées sur le trottoir, vélos montés dans les étages des immeubles, sans parler des scooters qui roulent sur le trottoir... on le concède, les entreprises n'ont rien à voir avec l'irrespect de certains utilisateurs, mais la Mairie a peur de la multiplication des dérives et des accidents avec les 40 000 engins annoncés dans les prochains mois par les opérateurs.

Du coup, la Mairie de Paris a pris des mesures pour freiner la croissance de cette activité, annoncées le 21 mars 2019 et votées lors du Conseil de Paris ce mercredi 3 avril 2019. Amende pour les utilisateurs qui ne respectent pas le code de la route, délimitation de zones de stationnement, redevance pour les entreprises, voici les nouvelles règles à respecter.

  • Les utilisateurs de trottinettes électriques circulant sur les trottoirs s’exposent désormais à un PV de 135 euros,

  • Le stationnement des trottinettes gênant la circulation des piétons va être verbalisé à hauteur de 35 euros. Pour donner une réponse effective, la Ville de Paris va créer des zones spécifiques de stationnement, 2.500 places dans un premier temps et envisage de rendre le stationnement dans ces zones obligatoire !

  • Les entreprises vont devoir payer une redevance par engin déployé sur Paris. Les tarifs vont de 20 euros pour un vélo à assistance électrique à 156 euros par scooter pour les gros opérateur (avec plus de 3000 engins dans Paris)

Tout comme les entreprises de scooter en 2018, les neuf entreprises proposant de la location de trottinettes électriques en libre-service à Paris sont invitées à signer une charte de bonnes pratiques d’ici la fin mai 2019.

Affaire à suivre...

Elodie D.
Dernière modification le 3 avril 2019

Informations pratiques

Tarifs
Gratuit

Site officiel
www.paris.fr

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche