Coronavirus : les associations de protection animale craignent une vague d'abandon

Par Caroline J. · Publié le 17 mars 2020 à 11h12 · Mis à jour le 17 mars 2020 à 18h13
Alors que l’épidémie de coronavirus progresse en France, plusieurs associations de protection animale tirent la sonnette d’alarme. Alors qu’elles redoutent une recrudescence d'abandons de chiens et de chats en raison du COVID-19, elles se veulent rassurantes et tiennent à préciser, qu’à ce jour, il n'y a aucune preuve de transmission du virus de l'animal de compagnie vers l'humain.

En Chine, et plus particulièrement dans la région de Wuhan, des milliers de chiens et de chats ont été abandonnés à leur domicile car leurs propriétaires craignaient une transmission du coronavirus de l'animal de compagnie vers l'humain. Comme l’explique le docteur Peter Li, spécialiste de la question chinoise pour l’ONG de protection animale Humane Society International, pour 30millionsdamis.fr, les « associations de protection animale ont aidé des animaux dans plus de 1000 appartements rien qu’à Wuhan ».

Aujourd’hui, en France, plusieurs associations de protection animale redoutent une augmentation du nombre d’abandons en raison du coronavirus sur notre territoire. Alors, elles tiennent à rappeler les avis d’experts ainsi que ceux du ministère des Solidarités et de la Santé : « non, les animaux domestiques ne propagent pas le COVID-19. »

 

 

Alors que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré « À l'heure actuelle, rien ne prouve que les animaux de compagnie tels que les chiens ou les chats peuvent être infectés par le nouveau coronavirus », l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a pour sa part confié "A la lumière des connaissances scientifiques disponibles, il n'existe aucune preuve que les animaux de compagnie et d'élevage jouent un rôle dans la propagation du virus SARS-CoV-2".

De son côté, le ministère de l’agriculture, pêches et protection de l’environnement à Hong-Kong, en charge de la question animale, a affirmé qu’il « n’y a aucune preuve que les animaux de compagnie puissent être infectés par le coronavirus ou puissent être une source de transmission à la population. »

Suite à la fermeture de ses refuges au public le 15 mars, conformément aux mesures mises en place par le gouvernement pour faire face au Covid-19, la SPA craint une "situation catastrophique concernant nos animaux de compagnie", et "en appelle à la responsabilité des propriétaires d’animaux de compagnie à ne pas croire les rumeurs à ce sujet qui pourraient avoir des conséquences catastrophiques en termes d’abandons".

Dans un communiqué publié le 17 mars, l’association PETA « appelle les gens à faire preuve de bon sens face à ces rumeurs, et d’agir avec compassion envers leurs animaux de compagnie, qui sont des membres de la famille et dépendent entièrement de nous ». Par ailleurs, l’association rappelle que même en cette période de confinement, les chiens peuvent et doivent être promenés, tout en respectant les mesures sanitaires officielles.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche