Coronavirus : Edouard Philippe confirme la prolongation du confinement jusqu'au 15 avril

Par Caroline J., Alexandre G. · Photos par My B. · Publié le 27 mars 2020 à 17h35 · Mis à jour le 30 mars 2020 à 10h33
Ce vendredi 27 mars 2020, le premier ministre Edouard Philippe a annoncé lors d'une allocution exceptionnelle la prolongation de la période de confinement en France à compter de mardi prochain, soit jusqu'au mercredi 15 avril minimum. Le gouvernement souhaite voir l'évolution de la pandémie avant de statuer sur un autre renouvellement, alors que le Conseil Scientifique recommande encore 6 semaines de confinement. Les Français sont appelés à respecter les mêmes règles déjà en vigueur.

La période de confinement va officiellement durer plus longtemps que prévu. Lors d'une allocution exceptionnelle ce vendredi 27 mars 2020, le premier ministre Edouard Philippe s'est prononcé sur le renouvellement de la période de confinement en France "jusqu'au 15 avril au moins". Alors que le Conseil Scientifique statuait trois jours avant sur une prolongation de six semaines, le gouvernement veut se donner un peu plus de marge de manoeuvre et voir l'évolution de la pandémie sur le territoire national, avant de statuer pour une poursuite. 

Mis en place par le gouvernement le 17 mars dernier, ce confinement devait durer 15 jours, au moins. Geneviève Chêne, la directrice générale de l'agence sanitaire Santé publique France a par ailleurs rappelé que la vitesse de propagation du COVID-19 sur le territoire dépend "de l'adhésion de chacun aux mesures barrières et de confinement". Message en partie reçu par l'exécutif, qui prolonge de deux semaines supplémentaires la période. Par ailleurs, le premier ministre a notifié que la période pouvait "évidemment être prolongée, si et seulement si la situation sanitaire l'exige", tout en soulignant que "les mêmes règles que celles actuellement en vigueur continueront de s'appliquer"

Concernant une inversion de la courbe épidémique, Geneviève Chêne a confié, qu'en se basant sur "les expériences des autres pays qui ont connu l’épidémie avant nous et mis en place des mesures extrêmement strictes, on voit que la dynamique se déroule sur 2 à 3 mois en général, une inversion du pic intervient entre le premier et le deuxième mois", avant de poursuivre S'"il est trop tôt aujourd’hui pour pouvoir affirmer quoique ce soit sur la dynamique de l’épidémie en France", si l'on se fie à l'exemple de la Chine, l'inversion de la courbe interviendrait "autour de mi-mai/fin mai".

Mardi 24 mars 2020, un comité de chercheurs s'est installé à l'Elysée afin d'épauler le gouvernement face à cette crise sanitaire. Un confinement jusqu'au 28 avril 2020 serait préconisé, le comité estimant que 6 semaines minimum seraient nécessaires. Le ministre de la santé, Olivier Véran déclare par ailleurs que  «On ne saura que l’on pourra lever le confinement que lorsque la courbe épidémique le permettra» en ajoutant que «Tant qu’il devra durer, il durera». Pour l'instant, le gouvernement ne donne aucune visibilité sur la prolongation après le 15 avril, mais il semble plus que probable, compte tenu de l'évolution dramatique de la situation, que la période ne se terminera pas à cette date.

Le confinement ne sera donc levé que lorsque que l'épidémie aura ralenti et le déconfinement pourrait alors se faire par territoire. En attendant le ministre de la santé affirme également que la France allait "augmenter et même démultiplier le nombre de tests sur le territoire".

On rappelle qu'en France, on recense à ce jour 1.100 décès observés en milieu hospitalier, 22.300 cas confirmés de COVID-19 et 10.176 personnes hospitalisées dont 2.576 personnes en réanimation.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche