Coronavirus : les marchés couverts doivent aussi fermer

Par Rizhlaine F. · Publié le 25 mars 2020 à 10h55 · Mis à jour le 25 mars 2020 à 11h37
Edouard Philippe annonçait la fermeture des marchés ouverts en France ce lundi 23 mars 2020. Cependant le décret qui a suivi son allocution indique une fermeture de tous les marchés de France, couverts ou non.

Si le confinement total a été refusé par le Conseil d'État, les règles se durcissent tout de même pour les confinés. Alors que les policiers et gendarmes ne sont plus les seuls à pouvoir sanctionner les contrevenants, les sorties sont désormais plus limitées tandis qu'une prolongation du confinement jusqu'au 28 avril 2020 est préconisée. 

Ce lundi 23 mars 2020, le premier ministre Edouard Ministre annonçait la fermeture des marchés ouverts sur l'ensemble du territoire. Cependant le décret paru suite à son allocution présente une mesure plus radicale : en réalité, les marchés couverts sont également interdits. Selon les communes des dérogations peuvent être accordées, en l'absence d'autres alternatives à proximité par exemple. 

Quelques jours après avoir rappelé à l'ordre les habitants de la capitale, la mairie de Paris a annoncé qu'elle n'avait pas l'intention de demander une dérogation en ce qui concerne les marchés ouverts. En revanche, la réouverture des marchés fermés de la capitale aurait été demandée et la préfecture de police l'aurait refusée

En France, l'épidémie de Coronavirus se poursuit et la priorité est désormais d'atténuer au maximum la vague de cas, une surcharge des hôpitaux ayant pour conséquence une croissance de la mortalité liée au Covid 19. Le gouvernement invite donc l'ensemble des français à limiter au maximum ses sorties.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche