Rentrée scolaire du 14 mai : les parents témoignent

Par Cécile D. · Publié le 6 mai 2020 à 12h08 · Mis à jour le 6 mai 2020 à 12h09
Le gouvernement a décidé de rouvrir les écoles et de remettre les enfants et les ados sur le chemin des classes, après deux mois de confinement. Cependant, le Coronavirus est toujours bien présent, obligeant parents, professeurs et élèves à s'adapter rapidement. Que vous ayez choisi de remettre vos enfants à l'école ou non, vous êtes nombreux à avoir partagé avec nous votre ressenti sur la situation.

La France prépare son déconfinement le 11 mai, et les écoles attendent le retour des élèves dès le 14 mai prochain. Mais seront-ils au rendez-vous ? Si le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a insisté sur l'importance de la reprise des cours pour les nombreux écoliers et collégiens, les parents ne sont pas toujours convaincus du bien-fondé de cette décision. Découvrez leurs témoignages.

Pour de nombreux parents, le retour à l'école en mai est trop hasardeux, autant pour les enfants et leur famille que pour les professeurs. Malgré le discours du président Macron à ce sujet, des parents comme Amina pensent que le plan « flou et peu rassurant de l'Etat » n'est pas une garantie suffisante pour le bien-être et la sécurité de tous. Amina garde donc ses enfants chez elle.

C'est également le cas de Naïma, maman de trois enfants. « Je ne fais pas prendre des risques, ni à mes enfants, ni aux maîtres et maîtresses ou à la directrice de l'école. Les conditions actuelles ne permettent pas une reprise en sérénité. La rentrée se fait dans la précipitation, nous n'avons pas assez de recul », explique t-elle.

Naïma, qui a un enfant en crèche, un au CP et un au CM1, comprend difficilement comment on pourrait faire respecter les gestes barrières à des enfants aussi jeunes, alors que les plus grands doivent rester chez eux pour le moment.  Cette maman souhaite une meilleure prévention de la part du gouvernement : « si du dépistage était effectué, des masques distribués en nombre suffisant, je me poserais la question. Mais je ne pense pas que ce soit le cas ».

Pour Samira et sa famille, pas question non plus de renvoyer les enfants à l'école : « J'ai trois enfants : deux au collège et une en primaire. Mon grand de 15 ans est asthmatique, et moi aussi. J'estime que les mesures de sécurité ne sont pas suffisantes aujourd'hui pour écarter tout risque de contamination ». L'asthme est un facteur à risque qui peut entraîner des complications graves en cas d'infection au Covid-19. Heureusement pour sa famille, Samira peut rester en télétravail, même après le 11 mai : elle compte donc garder ses enfants auprès d'elle.

Seule Marie a l'intention de remettre sa fille à l'école. Malgré la menace du Coronavirus, c'est toujours le bien-être de sa fille que cette maman a en tête : « c'est une enfant unique, elle n'a pas joué avec un autre enfant depuis mi-mars. Elle n'en peut plus d'être avec des adultes. Elle a hâte de retrouver ses copains ! » La socialisation de cette enfant de 10 ans est très importante pour sa maman : « sa vie est aussi avec ses copains. Un monde qui échappe aux parents ».

Même si l'école à la maison s'est bien passée pour elles, Marie et sa fille trouvent important de rétablir la distinction entre la maison et l'école. « Ce sont deux mondes bien séparés », deux mondes qui ont fusionné soudainement en mars.

Sur les réseaux sociaux, beaucoup de personnes ont annoncé qu'elles ne reprendraient pas toutes leurs activités pré-confinement le 11 mai, grâce au hashtag #SansMoiLe11Mai. Pour d'autres, que ce soit à cause du travail, pour le bien-être de l'enfant ou pour toute autre raison, les enfants retrouveront leur salle de classe dès que possible.

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche