Réouverture des écoles : le discours de Macron pour rassurer les français

Par Julie M. · Publié le 5 mai 2020 à 14h27 · Mis à jour le 7 mai 2020 à 13h18
Le Président de la République, Emmanuel Macron, adresse un message au français ce mardi 5 mai 2020 aux alentours de 13h suite à sa visite d'une école élémentaire de Poissy, dans les Yvelines, qui se prépare au déconfinement pour accueillir de nouveau des élèves dès la semaine prochaine.

Edouard Philippe adresse une circulaire aux préfets pour leur demander de privilégier la discussion plutôt que d'imposer aux maires  de rouvrir les écoles dès le 11 mai si ils ne se sentent pas prêts. "La situation particulière conduit à rechercher systématiquement l'accord des maires et à ne pas envisager l'ouverture d'une école en cas d'opposition de celui-ci. Lorsqu'un maire prend une décision de fermeture dont vous ne partagez pas le bien-fondé, vous privilégierez le dialogue et la conviction, plutôt que l'utilisation des voies de droit", précise le Premier ministre.

Le Président de la République, Emmanuel Macron, et le Ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, sont actuellement en visite à l'établissement Pierre Ronsard, une école élémentaire de Poissy dans les Yvelines, qui, comme de nombreuses écoles primaires et maternelles, se prépare au déconfinement progressif à partir du lundi 11 mai et a accueillir de nouveaux des élèves dans les jours qui suivent.

Alors qu'Anne Hidalgo et les maires de plus de 330 communes en Île de France ont co-signé une tribune demandant au gouvernement de repousser la date de réouverture des écoles, le Président de la République et le Ministre de l'Éducation nationale prennent la température sur le terrain et vérifient, sur place, que la mise en application du protocole sanitaire pour les écoles est possible et consciencieuse. Les maires sont également très inquiets sur leur responsabilité pénale et juridique en cas de contamination d'un enfant dans une école de la commune.

Depuis le début de la pandémie, le Président ne cesse de montrer son implication dans la lutte aux cotés des français, il s'est notamment rendu l'hôpital de campagne installé par l'armée près de Mulhouse, à l'institut Pasteur pour suivre les avancées des scientifiques sur la recherche de traitements efficace et a également rencontré le professeur Raoult à Marseille.

Interrogé par BFM TV à la suite de sa visite, Emmanuel Macron indique : "Pour des raisons éducatives, pour des raisons sociales, (...) on a besoin de faire progressivement revenir les enfants à l'école.", Il précise que "l'éducation nationale s'est mobilisée et on a apporté aux enfants une formidable offre éducative à distance." Mais ajoute : "Mon objectif, c'est pas combien d'écoles, c'est que tous les enfants qui ont besoin de revenir à l'école (...) puissent trouver une école ouverte avec un temps aménagé."

"On doit rouvrir avec le je sais des incertitudes, un virus qu'on maitrise mieux (...) mais qui est toujours là!"

Le Président de la République explique de la nouvelle organisation de la vie scolaire va se dérouler en 4 temps : un temps à l'école en petit groupe, un temps en études dirigées, un temps de vie pédagogique mais non scolaire avec les communes et un financement de l'état (2S2C) et enfin un temps à distance à la maison.

Personne ne sait combien de temps va durer l'épidémie et entre temps "on ne peut pas dire, pendant des mois et des mois, le pays ne vit plus! On dû décider ce confinement inédit, maintenant s'ouvre une nouvelle phase ou on doit continuer à maitriser l'épidémie en ayant la vie d'une nation libre."

Emmanuel Macron rappelle également que si c'est encore trop tôt pour le dire, il est préférable que les Français partent près de chez eux pour les vacances d'été "on va limiter les grands déplacements internationaux, même pendant les vacances d'été". Ce que l'on souhaite surtout "éviter le brassage" c'est à dire "qu'il y ait des milliers et des milliers de concitoyens qui viennent d'endroits qui sont plus infectés qui aillent se mettre dans des endroits qui sont plutôt plus protégés parce qu'à ce moment là on va accélérer la diffusion du virus un peu partout."

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche