Coronavirus : Macron rencontre Raoult, les résultats de la nouvelle étude du chercheur

Par Julie M. · Publié le 10 avril 2020 à 10h14 · Mis à jour le 10 avril 2020 à 16h57
Le Président de la République Emmanuel Macron a rencontré l'infectiologue et professeur de microbiologie français Didier Raoult à Marseille ce jeudi 9 avril 2020 dans le courant de l'après-midi. Une rencontre qui a duré près de 3 heures au cours de laquelle le professeur controversé à présenté les résultats de sa dernière étude au Président.

En visite dans la cité phocéenne, le Président de la République, Emmanuel Macron, s'est rendu à l'improviste à l'IHU-Méditerranée pour rencontrer le Professeur Raoul. L'occasion de faire le point sur le dernier essai clinique du chercheur qui teste actuellement la chloroquine comment traitement sur ses patients atteints de coronavirus.

Le directeur de l'IHU-Méditerranée, a publié une étude sur l'usage de l'hydroxychloroquine qui fait couler beaucoup d'encre en France et de part le monde. Didier Raoult avait dans un premier temps réalisé une étude basée sur seulement 20 cas puis une seconde sur environs 80 patients qui, selon lui, valide l'efficacité de la chloroquine comme traitement du Coronavirus. Le professeur finalise ce jeudi une étude réalisée sur 1061 patients traités dans son service. Il a donc très probablement présenté les résultats de cette nouvelle étude au Président.

Nous rappelons qu'Emmanuel Macron s'est également rendu dans la matinée au CHU du Kremlin-Bicêtre pour «rencontrer les équipes hospitalo-universitaires impliquées dans la recherche clinique contre le Covid-19» selon un communiqué de l'Élysée et que le Président reste attentif à tous les différents essais mis en place pour tenter de trouver un traitement permettant de soigner le covid-19.

Le Président à d'ailleurs prévu de rencontrer le plus de chercheurs possible et de se pencher sur les travaux qu'ils réalisent partout en France avant son allocution télévisée prévue lundi soir.

Il y a actuellement des dizaines d'études menées en France et partout dans le monde pour trouver un traitement ou un vaccin pour soigner le covid que vous pouvez découvrir dans notre article : Coronavirus et traitements : les pistes de médicaments évoquées en France et dans le monde.

Le chef de l'état est donc venu pour monter qu'il s'intéresse à toutes les recherches et que l'exécutif ne néglige aucune piste pour combattre le coronavirus.

Didier Raoult aurait remis à Emmanuel Macron lors de cette rencontre une étude de suivi sur 1.061 patients passés par ses services et estimant à 91 % l’efficacité de son traitement. Nous rappelons également que Marseille est la ville qui pratique le plus de tests sérologiques liés à l'épidémie de Covid-19 au monde.

Les résultats de l'étude du Professeur Raoult :

Concernant donc la nouvelle étude du professeur Raoult, elle a été réalisée sur 1.061 patients positifs au Covid-19 et non-inclus auparavant dans les précédentes études de l'institut. Les patients répondaient tous aux critères d'inclusion déterminés par l'équipe du professeur. Leur âge médian était de 43,8 ans, 493 étaient des hommes (46,4%) et aucune toxicité cardiaque n'avait été observée.

Sur ces 1.061 patients, 973 personnes ont été guérie en dix jours, soit un taux d'efficacité du traitement par la combinaison hydroxychloroquine-azithromycine de 91,7%. 

Il est toutefois important de noter dans 4,3 % des cas (46 patients) la santé des malade s'est détériorée. 10 patients ont été placés en soins intensifs, 5 âgés entre 74 et 95 ans sont décédés depuis (0,47 %) et 31 ont nécessité une dizaine de jours d'hospitalisation ou plus. Parmi ce groupe 25 sont guéris du Covid-19 au moment de la publication de l'étude et 16 sont encore hospitalisés.

Le professeur conclue son étude par cette phrase : Le traitement par hydroxychloroquine et l'azithromycine, lorsqu'il est mis en place juste après le diagnostic, "est un traitement sûr et efficace contre le Covid-19, avec un taux de mortalité de 0,5% chez les patients les plus âgés. Il évite l'aggravation et élimine la persistance et la contagiosité du virus dans la plupart des cas".

Des résultats qui semblent prometteurs donc mais à prendre avec des pincettes tout de même étant donné l’absence de groupe témoin, indispensable pour démontrer l’efficacité d’un traitement.


Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche