Déconfinement : réouverture des écoles en mai, ce qu'on sait de la rentrée scolaire

Par Julie M., My B. · Publié le 11 mai 2020 à 13h05 · Mis à jour le 11 mai 2020 à 18h34
La Rentrée scolaire approche à grand pas et beaucoup de parents se posent la question de mettre ou pas ses enfants à l'école. On fait le point sur cette rentrée scolaire qui débute le 11 mai prochain pour les enseignants et à partir du 12 mai pour certains élèves, ainsi que sur les mesures préconisées par le conseil scientifique et l'académie de médecine. 80 à 85% des écoles sont prête à rouvrir dès lundi.

Lors de la présentation du plan de déconfinement, Jean Michel Blanquer a assuré que 80 à 85% des écoles de France étaient prêtes à ouvrir dès la semaine prochaine pour accueillir 1 million d’élèves et 130 000 professeurs. Ce lundi 11 mai 2020 il précise que 20% des élèves soit un million cinq-cent mille enfants devraient reprendre le chemin de l'école cette semaine.

Edouard Philippe a adressé, la semaine dernière, une circulaire aux préfets pour leur demander de privilégier la discussion plutôt que d'imposer aux maires  de rouvrir les écoles dès le 11 mai si ils ne se sentent pas prêts. "La situation particulière conduit à rechercher systématiquement l'accord des maires et à ne pas envisager l'ouverture d'une école en cas d'opposition de celui-ci. Lorsqu'un maire prend une décision de fermeture dont vous ne partagez pas le bien-fondé, vous privilégierez le dialogue et la conviction, plutôt que l'utilisation des voies de droit", précise le Premier ministre.

Edouard Philippe, en direct du Sénat ce lundi 4 mai 2020 précise que le gouvernement a conscience que de nombreuses écoles ne seront pas en mesure de rouvrir le 11 mai, il ajoute cependant "Ne disons d'emblée que pas que parce que cela ne sera pas possible partout cela ne devrait se faire nulle part ! Chaque retour à l'école sera une bonne nouvelle."

Il précise également que si tous les enfants en pourront pas retourner physiquement à l'école, "là où [la réouverture] peut avoir lieu, elle doit avoir lieu, si possible pour les enfants qui en ont le plus besoin."

"Je pense que la majorité des écoles rouvrira partout sur le territoire ainsi que la majorité des collèges en zone verte" estime Jean Michel Blanquer. Le Ministre de l'Éducation nationale précise que sont protocole "a prévu beaucoup de souplesse locale pour que chaque école puisse régler son flux d'élèves en fonction des réalités locales".

Invité sur BFM TV ce mercredi 29 avril 2020, Jean-Michel Blanquer avait précisé qu'un "protocole sanitaire très clair" serait disponible après la date de la consultation des associations d’élus. Il a ajouté qu'en plus des mesures sanitaire à mettre en place au niveau national il donnera des lignes directrices sur le cadre d'accueil et le cadre pédagogique à instaurer et à adapter au niveau local.

Le Ministre précise également que dans un premier temps, le retour à l'école se fera par demi-semaines de classe ou une semaine sur deux par contre il ajoute que l'organisation à la demi-journée n'est pas recommandée car elle s'accompagne d'autres problèmes comme par exemple celui des transports. Donc pour l'instant les enfants devraient être présents physiquement à l'école des journées entières mais seulement quelques jours dans la semaine ou une semaine sur deux.

Concernant la date de rentrée, le Blanquer précise que la priorisation aux CP et au CM2 est indicative et que, par exemple en ZEP, les CP et les CE1 dédoublés et donc à 12 élèves par classe pourront reprendre dès le 12 mai. Il ajoute que les parents seront informés plusieurs jours avant la rentrée de la date et des conditions de reprises pour leurs enfants.

Un autre sujet de préoccupation des parents et des enseignants est le passage à la cantine scolaire. Certains établissements comptent plus de 500 élèves qui se réussissent les uns après les autres dans un même réfectoire et sont déjà très ric-rac en temps pour faire manger tous les enfants pendant la pause méridienne. Blanquer a précisé que lorsque c'était possible, les enfants pourraient déjeuner directement dans leur salle de classe, soit des repas froids préparés par leurs parents soit des paniers pique-nique distribués par les municipalités.

Au cours de la présentation du plan de déconfinement du gouvernement par le Premier Ministre à l'Assemblée Nationale, que vous avez pu suivre en direct sur notre site, Edouard Philippe a annoncé que la rentrée des lycéens n'aurait finalement pas lieu avant le mois de juin 2020. Celle des collégiens est, elle, maintenue à partir du 18 mai mais uniquement dans les régions où le virus est peu présent

Le Premier Ministre a également confirmé une réouverture « très progressive » des maternelles et élémentaires à partir du 11 mai et sur la base du volontariat. Et ce, à condition que le nombre de nouveaux cas journalier soit toujours dans la fourchette prévue à l’approche de cette date : "si les indicateurs ne sont pas au rendez vous, nous ne déconfinerons pas le 11 mai".

Concernant le fait de devoir ou non porter un masque à l'école, Edouard Philippe a indiqué que "le port du masque sera prohibé pour les enfants en maternelle, et ne sera pas recommandé à l’école élémentaire."

Le Ministre de l'Éducation nationale et Jeunesse, Jean-Michel Blanquer, a planché sur le casse tête de la rentrée scolaire et notamment les mesures visant à protéger les élèves comme leurs enseignants pour rendre ses conclusions au gouvernement. Le conseil scientifique et l'académie de médecine ont déjà fait part de leurs recommandations.

En attendant, le Ministre a pu présenter les premières hypothèses et répondre à de nombreuses questions lors de la commission des Affaires culturelles et de l'Education de l'Assemblée nationale ce mardi 21 avril 2020. Pour commencer, il annonce qu'au moment de la réouverture, "Pas une seule classe n'aura plus de 15 élèves."

Une mesure qu'il espère pouvoir mettre en application grâce à l'intervention d'associations locales dans le cadre du protocole 2S2C qui veut dire "SportSantéCivisme et Culture". En effet, pendant que les professeurs prendront en charge une partie des élèves pour leur donner les enseignements habituels, une autre partie de la classe pourrait être confiée aux associations pour développer des pratiques sportives ou culturelles.

Concernant la réouverture des écoles, si pour l'instant la date du 11 mai est toujours maintenue, comme étant la date de pré-rentrée des enseignants, le Ministre de l'Éducation estime que "Les grandes sections, les CP et les CM2" pourraient être les premiers à revenir en classe. En effet, ce sont des classes charnières pour lesquelles il est d'autant plus important de ne pas rompre l'apprentissage afin d'éviter un maximum de décrochages.

Il ajoute qu'"Ensuite le 18 mai : ce sera les collèges, avec les sixièmes et les troisièmes puis les lycées avec les premières et les terminales et les lycées professionnels avec les ateliers industriels."et enfin, "En semaine 3, ce sera l'ensemble des classes qui pourra rentrer".

Ce calendrier prévisionnel a depuis été modifié puisque finalement pour le collège ce sont les sixièmes et cinquièmes qui rentreront en premier et les lycéens, quant à eux, ne devraient pas retourner en classe avant le mois de juin avec une priorité pour les lycées professionnels à ce moment là.

Jean-Michel Blanquer estime donc une reprise des cours, hors lycée, pour tous les enfants, excepté les lycéens, le 25 mai 2020.

Pour maintenir ces classes de 15 élèves maximum il y a 4 situations possibles pour les élèves qui seront soit :

  • 1/2 groupe en présence
  • à distance
  • à l'étude si la de l'établissement le permet
  • en activités 2S2C en fonction des communes.

De plus, les professeurs, comme les élèves, ayant des faiblesses de santé ou vivant avec des personnes fragiles, seront bien évidemment invités à rester chez eux pour ne pas prendre aucun risque concernant leur santé et celle de leurs proches. Et dans un premier temps, le retour à l'école ne sera pas obligatoire à condition de continuer à donner l'instruction à ses enfants à la maison.

Quoi qu'il en soit, le Ministre est en train de préparer un protocole très clair sur les moyens de distanciations et les mesures sanitaires à mettre en place pour pouvoir envisager la réouverture et tout établissement qui ne peut pas répondre aux exigences de ce protocole demeurera fermé.

Enfin, celui-ci à terminé son allocution par dire "Je reste très ouvert à toutes les propositions pour améliorer le dispositif tel que nous commençons à l'envisager".

Le jeudi 23 avril 2020, l'Élysée a annoncé" suite à la réunion entre Emmanuel Macron et les maires que le retour à l'école prévu à partir du 11 mai se fera "sur un principe de volontariat des parents et sans obligation". Ce qui appuie les propos tenus par Jean-Michel Blanquer en début de semaine : "on a 3 semaines pour convaincre et pour donner envie".

Concernant la rentrée de septembre, le Ministre de l'Éducation nationale annonce la mise en place de groupes de réflexion en mai et juin pour préparer la prochaine rentrée scolaire dans le cas où le coronavirus serait encore présent en France avec notamment la mise en place d'activités périscolaires en petit groupes pendant le temps où les élèves ne pourrait pas être en classe avec leur enseignant.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche