Coronavirus : des masques pour les collégiens mais pas obligatoires pour les enfants en primaire

Par Julie M. · Publié le 28 avril 2020 à 19h13 · Mis à jour le 28 avril 2020 à 19h24
Alors que la rentrée des classes se profile à partir du 11 mai 2020, de nombreuses questions sur le plan de déconfinement demeurent en suspens. Alors qu'on nous annonce que le port du masque est indispensable pour limiter la propagation du virus, les enfants devront-il porter un masque à l'école ?

Les écoles devraient de nouveau accueillir des élèves à partir du 11 mai 2020, date annoncée par le Président de la République comme celle du début du déconfinement progressif en France. Jean-Michel Blanquer à annoncé que selon le plan envisagé, il est probable que les premiers à reprendre le chemin de l'école soient les Grandes sections, les CP et les CM2 mais il reste encore de nombreux points à établir avant la réouverture des classes et notamment les mesures sanitaires à mettre en place.

Alors que l'on nous rabâche que le masque est un outil indispensable pour limiter la propagation du coronavirus et que l'on envisage de rendre obligatoire le port du masque dans les transports en commun, qu'en est-il des écoles où de nombreux enfants vont se côtoyer à longueur de journée.

Alors que l'académie de médecine recommande un port du masque obligatoire pour tous les enfants dès le CP, le conseil scientifique considère lui que cette mesure serait très difficile à imposer aux jeunes enfants et recommande plutôt de rendre les masques obligatoires à partir du collège.

Le Premier Ministre, Edouard Philippe, a annoncé, lors de la présentation du plan de déconfinement à l'Assemblée Nationale ce mardi 28 avril 2020, que lors de la réouverture des écoles, "le port du masque sera prohibé pour les enfants en maternelle, et ne sera pas recommandé à l’école élémentaire." Il sera par contre obligatoire pour les collégiens.

Interrogé en ce sens, sur France Inter, le Ministre de la santé, Olivier Véran, a indiqué qu'il lui semblait "très compliqué" d'obliger les enfants à porter un masque tout au long de la journée, ajoutant également qu'il n'existe actuellement "aucune recommandation scientifique" en ce sens. Mais il précise que ces recommandations peuvent être amenées à évoluer "les scientifiques changent d'avis, du coup, nous-mêmes nous adaptons notre politique".

"Je considère que c'est très compliqué de demander à un enfant de 10 ou 11 ans qui est à l'école primaire d'aller porter un masque toute la journée, à l'intérieur, en extérieur, de jouer avec dans la cour de récré quand on va commencer à dépasser les 30 degrés", a-t-il répondu à la question d'une jeune auditrice ce vendredi 24 avril 2020.

Par ailleurs, le Ministre a insisté sur l'importance que les enfants appliquent les gestes barrières en se lavant les mains régulièrement et en toussant dans leur coude le cas échéant.

Pour finir, le Ministre de la Santé ajoute que la France dispose actuellement de 10 millions de masques chirurgicaux à destination des enfants fragiles ou malades qui leur seront distribués en temps voulu. De plus, les écoles recevront des "masques pédiatriques" à distribuer aux enfants dans le cas où ils présenteraient des symptômes du coronavirus.

Concernant les enseignants, il ajoute que "si on s'apprête à permettre aux Français de porter des masques grand public, il n'y a pas de raison qu'on ne permette pas aux enseignants de les porter".

Edouard Philippe ajoute que "Tous les enseignants et encadrants recevront des masques qu'ils devront porter quand ils ne pourront respecter les règles de distanciations." C'est le cas lorsqu'un enseignant s'approche d'un élève en particulier pour lui expliquer une partie de la leçon ou s'assurer qu'il ait bien compris un exercice.

Nous rappelons par ailleurs que le gouvernement à annoncé que la rentrée se ferait progressivement à partir du 11 mai et seulement "sur un principe de volontariat des parents et sans obligation".

D'ici là, vous pourrez vous procurer des masques dans les bureaux de tabac dès le 4 mai et dans les pharmacies qui sont désormais autorisées à vendre des masques grand public. De plus, vous pouvez également aider à confectionner des masques grands public à offrir avec la plateforme créer par l'AFNOR.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche