Blanquer détaille les "vacances apprenantes" dans des "écoles ouvertes" cet été

Par Julie M. · Publié le 8 juin 2020 à 15h02 · Mis à jour le 10 juin 2020 à 10h23
Le ministre de l'Éducation nationale et Jeunesse annonce la mise en place de "vacances apprenantes" dans des "écoles ouvertes" aux enfants tout l'été du 4 juillet 2020 à la fin du mois d'août. Une mesure exceptionnelle pour éviter les risques de "décrochage" scolaire accentués par le confinement et les difficultés qu'ont certains élèves à accéder à l'enseignement à distance.

Non, les vacances d'été ne seront pas repoussées, réduites, ou reportées. Pourtant, le ministre de l'Éducation nationale et Jeunesse, Jean-Michel Blanquer, annonce la mise en place d'un plan appelé "vacances apprenantes" pour que les élèves en difficulté qui le souhaitent puissent combler le retard accumulé durant le confinement pendant les vacances d'été dans des écoles ouvertes. L'objectif du Ministre 

La date du début des vacances d'été est donc bien maintenue au 4 juillet 2020, le calendrier n'est pas modifié malgré la fermeture des écoles dans tout le pays depuis le 16 mars 2020. Par contre, Jean-Michel Blanquer et les enseignants estiment qu'ils ont "perdu" 5 % des élèves en France qui ne parviennent pas à maintenir une assiduité à distance par manque de moyens techniques (accès à un ordinateur ou à internet) ou d'encadrement à domicile, avec des parents ne maitrisant pas forcément la langue française et dans l'incapacité de faire la classe à la maison à leurs enfants.

Pour ceux-là et tous les autres volontaires, le ministre a annoncé la mise en place de "dispositifs spéciaux" du 4 juillet 2020 à la fin août. Concrètement, cela passe par l'ouverture physique des écoles tout l'été : "Nous allons déployer le dispositif 'écoles ouvertes' de manière générale dans toute la France, c'est-à-dire que le bâtiment sera ouvert et permettra dans un grand nombre de cas d'avoir des activités au quotidien de façon à ce qu'il n'y ait aucun enfant qui soit confiné pour des raisons sociales et non plus sanitaires aux mois de juillet et août".

Un programme éducatif qui répond à 5 enjeux selon le site du ministère :

  • Proposer en matinée des activités visant à renforcer les compétences scolaires des élèves, notamment dans l'acquisition des savoirs fondamentaux : lire, écrire, compter et respecter autrui ;
  • Proposer l'après-midi des activités culturelles, sportives et de découverte de la nature, en lien avec les enjeux contemporains climatiques et de biodiversité ;
  • Offrir des temps d'actions collectives partagées pour renouer des liens sociaux ;
  • Intensifier l'articulation avec les associations complémentaires de l'école, les partenaires jeunesse et sports, les centres de loisirs, mini-séjours et colonies de vacances pour donner une ambition collective à cette période de l'été ;
  • Renforcer le lien avec les familles, qui a pu être affecté pendant la crise. Pour les familles inquiètes du niveau scolaire de leur enfant après cette période, École ouverte doit aussi être l'occasion de les rassurer et de les accompagner dans le suivi du projet scolaire de leur enfant.

Le ministre propose ainsi la mise en place d'écoles ouvertes buissonnières avec l'organisation de séjours en zones rurales pour les élèves du CP à la Terminale. Certains élèves en difficulté scolaire pourront donc se rendre des "Écoles ouvertes à la campagne ou en zone littorale, à la découverte de la nature et du patrimoine local" ou encore de "partir en mini-camps sous tente avec son École ouverte". L'occasion, selon le ministère, "d'être confrontés à des conditions de vie particulières, les amenant à des prises de responsabilité favorables à une plus grande autonomie".

D'autre part, le ministre annonce aussi l'Été du pro : l'École ouverte pour les lycées professionnels. Ainsi, "les élèves de lycée professionnel pourront être accueillis dans leur établissement d’origine ou dans un établissement proposant un accès aux plateaux techniques nécessaires à leur formation initiale".

Et pour compléter ce dispositif, le ministre met également en place des "colos apprenantes", sortes de colonies de vacances éducatives. Labellisés par l’État, ces séjours ouverts à toutes les familles associent renforcement des apprentissages et activités de loisirs autour de la culture, du sport, du développement durable, les fameux 2S2C.

Informations pratiques

Site officiel
www.education.gouv.fr

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche