2S2C, le protocole Sport, Santé, Culture, Civisme pour les enfants présenté par Blanquer

Par Julie M. · Photos par My B. · Publié le 4 juin 2020 à 09h34 · Mis à jour le 5 juin 2020 à 09h40
Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale et Jeunesse présente les grandes lignes de son protocole "2S2C" pour Sport, Santé, Culture et Civisme permettant de continuer d'instruire les enfants pendant le temps où ils ne sont pas en classe. En effet, avec la mise en place du protocole sanitaire dans les écoles, le nombre d'enfants par classe a été divisé par deux et le ministre entend bien occuper les enfants utilement pendant ce "temps libre".

Jean Michel Blanquer et la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, ont rendez-vous ce jeudi 4 juin à 10 heures, dans un espace d'accueil pour les jeunes et dans une école primaire de Vincennes (Val-de-Marne). Ils devraient en profiter pour y présenter le fameux protocole 2S2C ou SSCC pour Sport, Santé, Culture et Civisme. 

En effet, le protocole sanitaire mis en place actuellement dans les établissements scolaires prévoit un nombre d'enfants maximum par classe limité à 10 en école maternelle et à 15 en élémentaires. De ce fait, dans la plupart des écoles, les enfants ne peuvent avoir cours que 2 fois par semaine seulement. Ce nombre pourrait même être revu à la baisse si le nombre d'enfants de retour en classe physiquement venait à augmenter.

Casse-tête pour les parents qui doivent reprendre le travail et n'ont pas de solution de garde alternative pour leurs enfants. Certes, on le sait, l'école n'est pas une garderie gratuite, c'est une évidence, cependant c'est toute une organisation qui est à revoir aussi bien pour les établissements scolaires que pour les parents.

Blanquer avait annoncé, dès la mi-avril, sa volonté de mettre en place les fameux 2S2C qui devraient permettre aux enfants d'avoir des activités périscolaires autour des 4 thèmes que sont le Sport, la Santé, la Culture et le Civisme, grâce à la mise en place d'ateliers en petits groupes dans les communes avec le support des associations locales.

Pour la mise en place de ce dispositif, l'Etat propose 110€ par jour et par atelier de 15 enfants maximum, ce qui correspond à l'équivalent d'un Smic pour les associations. Les communes peuvent ensuite compléter ou prévoir une indemnisation supplémentaire pour les associations qui apportent leur propre matériel, nécessaire au bon déroulement des activités.

Le ministre annonce qu'il a d'ores et déjà signé des conventions avec 1.000 des 36.000 communes de France et précise "On est au début du dispositif" avant d'ajouter "Tout au long du mois de juin on va signer d’autres conventions".

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche